Jeudi, 18 Octobre, 2018

Manger trop de plats industriels augmente le risque de cancer

La nourriture industrielle est liée au risques de cancer selon les chercheurs La nourriture industrielle est liée au risques de cancer selon les chercheurs
Marie-Paule Arceneaux | 17 Février, 2018, 03:07

A savoir: mieux vaut privilégier les aliments peu raffinés tels que le riz complet ou semi-complet, que consommer ce genre de produits ultra-transformés.

Une augmentation de 10% de la consommation d'"aliments ultra-transformés " (AUT) entraînerait en moyenne une hausse de 12% du risque de développer une tumeur cancéreuse, selon une vaste étude récemment publiée dans la revue médicale britannique British Medical Journal. L'augmentation du risque de cancer serait due aux aliments conservés avec du sel. Hormis la qualité alimentaire, "la transformation des aliments et en particulier leur cuisson peut produire des contaminants nouvellement formés". Ces résultats étaient significatifs après prise en compte d'un grand nombre de facteurs sociodémographiques et liés au mode de vie, et également en tenant compte de la qualité nutritionnelle de l'alimentation.

"Le lien de cause à effet reste à démontrer ", a acquiescé l'Institut national de la santé et de la recherche médicale, qui a financé l'étude avec d'autres institutions publiques françaises.

Les aliments pour lesquels ils voient un risque comprennent des pains, des sucreries, des desserts, des céréales, des boissons sucrées, des viandes transformées (boulettes, nuggets, jambon avec additifs, etc.), des pâtes et soupes instantanées, des plats surgelés ou en barquette, etc. Au cours du suivi, 2.228 cas de cancers ont été diagnostiqués. Si plusieurs rapports avaient déjà établi une corrélation entre la recrudescence de ces produits dans nos assiettes et les problèmes de surpoids, d'obésité, et d'hypertension artérielle, aucune enquête n'avait démontré leur nature cancérigène. L'étude, appelée NutriNet-Santé, repose sur des questionnaires remplis sur internet entre 2009 à 2017 par des participants dont l'âge médian approchait 43 ans. Quatre groupes d'aliments transformés Les aliments "ultra-transformés", qu'est-ce que c'est?

Pour poursuivre ces travaux, l'équipe de recherche lance actuellement un nouveau programme sur les additifs alimentaires, dont l'objectif principal sera d'évaluer les expositions alimentaires usuelles à ces substances et d'étudier leurs effets potentiels sur la santé et la survenue de maladies chroniques. Le recrutement de nouveaux volontaires pour participer à l'étude NutriNet-Santé se poursuit. Les procédés industriels comprennent par exemple l'hydrogénation, l'hydrolyse, l'extrusion, et le prétraitement par friture.

La classification des aliments selon leur degré de transformation, dite classification NOVA, est relativement récente. Des colorants, émulsifiants, texturants, édulcorants et d'autres additifs sont souvent ajoutés à ces produits.

Les produits ultra-transformés sont omniprésents dans les rayons des supermarchés.