Понедельник, 23 Апреля, 2018

Les fruits et légumes non bio à éviter — Pesticides

Dinendra Haria  Shutters  SIPA Dinendra Haria Shutters SIPA
Napoleon Lievremont | 21 Февраля, 2018, 03:42

19 fruits et 33 légumes ont été étudiés et un classement élaboré. Les données affichent que 70 % des fruits analysés contiennent des résidus de pesticides, du côté des légumes, le pourcentage s'élève à 41 %.

L'association Générations futures, qui a publié son rapport ce mardi, s'est appuyée sur les données officielles des "plans de surveillances" menés par la Direction générale de la répression des fraudes (DGCCRF) entre 2012 et 2016. De leur côté, certains producteurs maraîchers et arboriculteurs veulent lancer un label " zéro résidu de pesticides " qui garantirait une teneur e moins de 0.01 mg de pesticide au kilos pour chaque produit. Ils avaient été autorisés en septembre par l'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) pour traiter les cultures de grands champs et les fruits et légumes contre les pucerons. Il y avait une demande de consommateurs: "faute de données sur notre territoire, ils se tournaient vers des études nord-américaines alors que les substances actives autorisées ne sont pas les mêmes ni les méthodes de production". Concernant les autres fruits et légumes, près de 88,4% pour des clémentines et mandarines et 87,7% des cerises sont touchés par des résidus de pesticides. Le raisin et le céleri-branche sont en tête de liste.

Ce dernier est également le légume présentant les traces les plus importantes de pesticides avec près de neuf échantillons sur dix.

Pour éviter les pesticides, il faudrait donc préférer les mirabelles (34,8% d'échantillons contaminés), les kiwis (27,1%) et les avocats (23,1%), poursuit le quotidien. Dans 2,7% des cas, ces résidus étaient supérieurs aux limites autorisées. Forcément, ils vont avoir des résidus. Parmi les 33 légumes étudiés, le plus concentré en traces de pesticides serait le céleri-branche, avec 84% des échantillons testés positifs. À l'inverse, le choux-fleurs (6,7%), la betterave (4,4%), l'asperge (3%) ou encore le maïs (1,9%) contiennent bien moins de résidus de pesticides. C'est ce qu'indique Générations Futures dans une étude publiée ce mardi, à quatre jours de l'ouverture du Salon de l'Agriculture. Un "effet cocktail" inquiétant d'autant plus que l'ONG ne nous informe pas sur la quantité ni sur la nature des pesticides retrouvés dans les fruits et légumes.

Les dangers des pesticides sur la santé existent, mais ils ne sont pas encore très nets.

En effet, si l'étude révèle la concentration de pesticides dans la majorité de ces fruits et de ces légumes, elle précise aussi la part d'échantillons présentant des taux supérieurs aux limites maximales de résidus fixées légalement par l'Union européenne. Pour aller plus loin, consommez les produits que vous faites pousser. Il permettra aux consommateurs d'être mieux informés " explique François Veillerette.