Lundi, 19 Février, 2018

Israël frappe des cibles syriennes et iraniennes lors d'attaques aériennes

Armée israélienne: Un pilote grièvement bless Armée israélienne : Un pilote grièvement blessé
Manon Joubert | 11 Février, 2018, 03:38

Pourquoi cette brusque montée des tensions?

.

L'accès de fièvre a été provoqué avant l'aube par l'intrusion dans l'espace aérien israélien d'un drone iranien lancé de Syrie, affirme l'armée israélienne.

L'Iran est l'ennemi juré d'Israël et soutient militairement le régime syrien de Bachar al-Assad dans la guerre qui ravage depuis 2011 la Syrie, pays voisin de l'État hébreu. "Les allégations à propos du survol d'un drone iranien sont trop ridicules".

Le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et le président américain Donald Trump se serrent la main pendant la 72ème Assemblée générale des Nations Unies le 18 septembre 2017. Les stratèges israéliens, qui redoutent plus que tout une implantation durable de la République islamique à sa frontière nord, ont récemment tracé de nouvelles "lignes rouges" dont la mise en œuvre accroît les risques d'embrasement. "Tirs anti-aériens syriens intenses, un F16 s'est écrasé en Israël, pilotes sains et saufs", a-t-il indiqué sur Twitter. La riposte israélienne n'a pas tardé: une autre opération aussitôt été menée contre plusieurs cibles syriennes et iraniennes.

C'est aussi, selon ce porte-parole, la première fois depuis longtemps qu'Israël perd un avion au combat.

Un hélicoptère de combat l'a intercepté et "en représailles" l'armée de l'air a mené une attaque vers une base de lancement de drones. C'est pourtant ce qui est arrivé, samedi 10 février au petit matin, lorsqu'un F16 frappé par l'étoile de David s'est écrasé dans le nord de l'Etat hébreu, après avoir été touché par les tirs de la DCA syrienne.

Ses deux pilotes se sont ejectés et ont pu être transportés à l'hôpital. Selon l'armée israélienne, l'un d'eux est dans un état grave et l'autre a été légèrement blessé.

Une série de raids en Syrie.

L'armée israélienne a mené, samedi matin, une attaque " de grande envergure " en Syrie, frappant des cibles iraniennes et syriennes. À Damas, l'agence officielle Sana a affirmé que la DCA avait repoussé les avions israéliens, faisant état de raids contre des installations militaires près de Damas, dans le centre et le sud du pays.

Israël a dit ne pas chercher l'escalade, mais a prévenu que l'Iran et la Syrie jouaient "avec le feu" et qu'il était prêt à toutes les éventualités.

De son côté, le commandant des gardiens de la révolution iranienne, le général Hossein Salami, n'a pas confirmé qu'Israël avait abattu un drone.

Alliée du régime syrien qu'elle aide militairement, la Russie a appelé samedi toutes les parties à la "retenue" et considéré comme "absolument inacceptable" de mettre en danger la vie de soldats russes présents en Syrie.