Lundi, 19 Février, 2018

Guerre et paix entre Waymo et Uber — Justice

Un méga-procès entre Google et Uber passionne Israël. Procès voitures autonomes: l'ex-patron d'Uber tendu pendant son témoignage
Napoleon Lievremont | 12 Février, 2018, 00:52

Waymo accuse Uber de lui avoir dérobé des secrets industriels concernant cette technologie novatrice.

Dans une note de blog, le nouveau DG d'Uber, Dara Khosrowshahi, a exprimé ses regrets "pour les actions qui [l]'ont mené à devoir écrire ce message". "Ceci inclut une entente pour s'assurer que toute information confidentielle de Waymo n'est pas incorporée dans le matériel et les logiciels du groupe "Advanced Technologies" au sein d'Uber".

Waymo réclamait quelque deux milliards de dollars à Uber, qui veut s'imposer comme un acteur de premier plan dans la transformation de l'industrie automobile, et la fin de son programme de voitures autonomes.

Travis Kalanick, co-fondateur et ex-PDG de l'application Uber, a témoigné mardi au procès intenté devant un tribunal de San Francisco par une filiale de Google contre la plate-forme de mise en relation avec des véhicules de tourisme avec chauffeur. Cet accord, qui doit encore être validé par un juge, selon la procédure judiciaire américaine, clôt un épisode embarrassant pour Uber, dont la réputation a été ternie par différents scandales dont des accusations de harcèlement sexuel et moral. La société aurait alors utilisé les documents volés pour tenter de rattraper son retard dans le développement des véhicules autonomes.

La technologie des voitures autonomes représente un marché de plusieurs milliards de dollars et des entreprises comme Apple, General Motors, Ford, Volkswagen y investissent massivement. "Nous avons toujours cru que la concurrence devrait être alimentée par l'innovation dans les laboratoires et sur les routes, et nous avons hâte d'apporter au monde entier des voitures entièrement autonomes". A ce jour, la firme ne procède qu'à des expérimentations limitées à Tempe, en Arizona, et Pittsburgh, en Pennsylvanie.

Alphabet possédait déjà une part du capital d'Uber, après un investissement de 258 millions de dollars en 2013. Uber est aujourd'hui valorisé à hauteur de 72 milliards de dollars.

"Le président d'Uber a reconnu du même souffle qu'Alphabet est un " partenaire important " dans l'industrie et que les deux entreprises partagent " une conviction profonde dans le pouvoir de la technologie pour améliorer la vie des gens ".

Devant les failles de son dossier, Waymo a préféré négocier un accord avec Uber.