Jeudi, 26 Avril, 2018

Washington et Séoul reportent les manoeuvres militaires prévues durant les JO d'hiver

WASHINGTON ET SÉOUL VEULENT Des patineurs nord-coréens iront probablement aux JO-Presse
Manon Joubert | 05 Janvier, 2018, 11:50

Selon la radio américaine basée à Washington, tout en s'abstenant de commenter sur la réouverture hier du canal de communication intercoréen à Panmunjom, Katrina Adams a affirmé l'importance de faire concorder la politique nord-coréenne de la Corée du Sud et des Etats-Unis.

Lors de son adresse à la nation du Nouvel An, le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un a averti qu'il avait en permanence à sa portée le " bouton " atomique, mais il a également évoqué la possibilité de discussions bilatérales et expliqué que son pays pourrait participer aux Jeux.

Sur Twitter, Donald Trump compare son bouton nucléaire à celui du président de la Corée du Nord.

Agences- Les deux Corées ont remis en service ce mercredi un téléphone rouge transfrontalier fermé depuis 2016.

Ces discussions doivent permettre l'envoi d'une délégation sportive aux JO de Pyeongchang, a-t-il ajouté.

Ainsi en 2010, le Nord coupa à nouveau toutes les communications quand le Sud prit des sanctions commerciales pour protester contre le torpillage -par un sous-marin nord-coréen selon Séoul- de la corvette sud-coréenne Cheonan qui fit 46 morts.

Il s'agit, a dit son homologue sud-coréen, d'une "réponse positive à notre proposition de faire en sorte que les jeux Olympiques de Pyeongchang soient une occasion révolutionnaire pour la paix". "Que quelqu'un de son régime affaibli et affamé le prévienne que moi aussi j'ai un bouton nucléaire, mais il est beaucoup plus gros et plus puissant que le sien, et mon bouton fonctionne!"

"Rocket man veut maintenant parler à la Corée du Sud pour la première fois".

Commentant l'offre de Séoul d'entretiens de haut niveau avec Pyongyang, Nikki Haley a déclaré que les Etats-Unis ne "prendront aucun entretien au sérieux s'il ne porte pas sur l'interdiction de toutes les armes nucléaires en Corée du Nord". À Albertville, en France en 1992, il y avait même un record de vingt représentants de la Corée du Nord, avec à la clé une médaille de bronze en patinage de vitesse (500 m dames).