Jeudi, 18 Janvier, 2018

Un avion Air Algérie intercepté par l'Armée Française

Un Mirage 2000 intercepte un Boeing 737 d'Air Algérie au-dessus de la ville d'Orange Quand l'armée de l'air française intercepte un Boeing d'Air Algérie
Manon Joubert | 12 Janvier, 2018, 00:17

Or un avion de ligne doit maintenir un dialogue constant avec les aiguilleurs du ciel. Le vol a ainsi pu continuer sa route pour atteindre sa destination initiale.

Le ministère français de la Défense a rapporté via un communiqué qu'un Mirage de l'armée française avait été chargé par la haute autorité de défense aérienne (HADA), d'intercepter un Boeing 737 de la compagnie aérienne Air Algérie au large de Marseille le 9 janvier.

"L'appareil avait repris contact avec les contrôleurs civils de Marseille contrôle quelques minutes plus tôt, mais la mesure de police du ciel a été maintenue sur ordre de la HADA pour vérification des éléments de vol" précise la même source. L'interception consiste à approcher à vue l'appareil et à entrer en contact avec l'équipage.

"Il peut arriver que certains équipages oublient de contacter une zone de contrôle".

Ce type d'incident n'a rien d'exceptionnel. Ainsi, l'armée de l'Air française ordonne chaque année une centaine de décollages de chasseurs à la suite d'absences de communication radio, comme le rappelle son porte-parole, le colonel Olivier Celo.