Jeudi, 18 Janvier, 2018

Soupçons de financement libyen: le sulfureux Alexandre Djouhri interpellé

Nicolas Sarkozy reçoit Mouammar Kadhafi à Paris en 2007 Nicolas Sarkozy reçoit Mouammar Kadhafi à Paris en 2007
Mickael LaFromboise | 09 Janvier, 2018, 01:54

L'homme d'affaires français Alexandre Djouhri a été arrêté ce matin par les policiers britanniques à l'aéroport de Londres Heathrow, rapporte l'AFP, confirmant une information de L'Obs.

Cet intermédiaire financier, familier des réseaux de la droite française et proche de Nicolas Sarkozy, est au coeur de l'enquête ouverte à Paris en 2013, mais ne répondait pas aux convocations des enquêteurs.

En clair, le Pont-Lévy qui mène vers Alexandre Djouhri se trouve être un certain Fara Mbow, fils de l'ancien ministre sénégalais de l'Education nationale, ex directeur de l'Unesco et ancien président du comité de pilotage des Assises nationales. D'origine modeste, il a su ouvrir toutes les portes de la banlieue parisienne jusqu'aux palais de la République. Avant d'atteindre les hautes sphères de l'État, Alexandre Djouhri, "Ahmed" de son vrai prénom, a cotoyé les caïds.

Comme l'a raconté il y a quelques mois une enquête de France Inter, les enquêteurs savent qu'après avoir été très proche de Dominique de Villepin, Alexandre Djouhri s'était rapproché de Nicolas Sarkozy, lui servant d'intermédiaire ou à l'inverse lui demandant des services comme en témoignent des écoutes judiciaires. Le parquet financier le soupçonne de détournements de fonds à la faveur de la vente d'une villa sur la Côte d'Azur à Bachir Saleh, l'ancien grand argentier du régime de Khadafi dont le nom apparait dans les accusations de financement occulte de la campagne présidentielle de 2007.