Mardi, 17 Juillet, 2018

Selon sa mère, Émilie König a été "torturée" par les forces kurdes

La mère d'Emilie König veut qu'elle soit rapatriée en France Selon sa mère, Émilie König a été "torturée" par les forces kurdes
Manon Joubert | 03 Janvier, 2018, 01:05

Elles assurent n'avoir rencontré en Syrie, aucun représentant des autorités françaises et ne pas avoir été interrogées non plus par d'autres services de renseignement.

C'est une perte importante pour Daesh. Elle aurait permis le recrutement de quelque 200 jeunes femmes jusqu'en mai 2016, selon un chiffre avancé par RMC. Depuis octobre 2015, elle était inscrite sur la liste noire américaine des terroristes internationaux. Elle faisait partie des combattants jugés les plus dangereux, faisant l'objet de sanctions internationales et d'interdictions de voyager. Cette trentenaire, originaire de la région bretonne, figurait jusqu'alors parmi les recruteuses les plus actives du groupe Etat Islamique.

Emilie König figure du jihadisme français arrêtée en Syrie
France Emilie König figure du jihadisme français arrêtée en Syrie Politique Emilie König la Française de l'EI la plus recherchée arrêtée par les Kurdes

En vain, puisqu'elle était repartie sans eux leur adressant un message vidéo: "N'oubliez pas que vous êtes musulmans". La jeune femme était recherchée depuis 2014 pour avoir incité certains de ses proches à commettre des attaques sur le territoire français. Sous la kunya (nom de guerre) d'Ummu Tawwab (soit "la mère qui pardonne" en français), la Lorientaise postait des vidéos de propagande appelant au djihad armé et à rejoindre le groupe Etat islamique. "Lorsqu'ils reviennent en France, les adultes sont soumis à la justice française, sont incarcérés, seront jugés (...) et pour ce qui est des enfants, ils font l'objet d'ores et déjà d'une procédure toute particulière et d'un suivi très particulier sur le plan médical et psychiatrique".

Ces dernières semaines, près d'une dizaine de Françaises et leurs enfants auraient été arrêtés.