Mercredi, 14 Novembre, 2018

France: Agression de deux gardiens de prison par un détenu radicalisé

Devant la prison de Borgo en Corse le 19 janvier Devant la prison de Borgo en Corse le 19 janvier. PASCAL POCHARD-CASABIANCA AFP
Manon Joubert | 20 Janvier, 2018, 07:29

Le rôle d'éventuels complices de l'auteur principal des faits, suivi pour radicalisation religieuse, restait toutefois à préciser en milieu de journée.

Le syndicaliste confirmait aussi que l'un des détenus, présentait une fiche signalétique et que depuis 15 jours les observations se multipliaient sur son changement de comportement, et qu'il avait crié "Allah Akbar" au moment de l'agression.

Deux gardiens de prison ont été blessés, dont un touché à la gorge d'un coup de couteau se trouve dans un état grave, par trois détenus à la maison d'arrêt de Borgo en Haute-Corse.

Les deux gardiens, dont le pronostic vital n'est pas engagé, ont été transférés vers le centre hospitalier de Bastia. Ils manifestaient déjà, depuis le début de semaine, à l'appel de plusieurs syndicats, pour exprimer leur solidarité envers leurs collègues agressés et blessés par des personnes radicalisées dans trois prisons du Continent.

Le procureur Caroline Tharot n'a pour l'heure donné aucune précision supplémentaire sur les circonstances de l'agression, survenue en plein mouvement de contestation national des surveillants de prison. "Ce sont des blessures très graves". De nombreux surveillants pénitentiaires sont rassemblés devant la prison de Borgo pour crier leur colère. "Ce détenu de droit commun avait été placé à l'isolement et c'est à l'ouverture de sa cellule qu'il s'est jeté sur les deux agents", précisent les syndicats.

Le délégué syndical l'Ufap-Unsa, Maxime Coustie, s'est exprimé au sujet du détenu concerné.