Mercredi, 19 Septembre, 2018

Des pétroliers russes ravitaillent la Corée du Nord en mer

Pyongyang compte booster sa puissance nucléaire Sputnik. Ilya Pitalev
Manon Joubert | 02 Janvier, 2018, 15:19

"Ceux qui sont nos amis depuis de nombreuses années se posent des questions sur la fermeté de nos engagements envers eux, envers leur région et envers les qualités de leaders dont nous avons fait preuve ces sept dernières années et les institutions qui nous importent", a-t-il poursuivi. Il a ajouté que le bouton "nucléaire" était sur son bureau.

" Nous devons produire en masse des têtes nucléaires et des missiles et accélérer leur déploiement", a déclaré Kim Jong-Un dans son adresse annuelle à la nation, répétant que le Nord avait atteint son but, accéder au statut d'Etat nucléaire.

Dans un message du Nouvel An, témoignant de sa détermination à réaliser ses ambitions militaires, il a déclaré que la Corée du Nord devait se tenir prête à mener des contre-attaques nucléaires " immédiates " contre des projets ennemis. Il a également supervisé pendant l'année plusieurs essais de missiles intercontinentaux (ICBM), assurant que le Nord était capable de frapper le territoire continental américain et était devenu un État nucléaire à part entière en novembre. "Les Etats-Unis doivent prendre conscience que ce n'est pas du chantage mais la réalité", a averti Kim Jong-Un, qui a présidé en septembre le sixième test nucléaire nord-coréen, le plus puissant à ce jour.

Pour certains diplomates, cette surenchère dans l'injure et l'outrance pourrait avoir eu l'effet inverse de celui escompté, en encourageant Pyongyang dans sa fuite en avant, lequel justifie ses ambitions nucléaires par la menace Américaine. Le Lighthouse Winmore est l'un des dix navires que les Etats-Unis ont demandé à l'ONU de mettre sur liste noire pour avoir violé les sanctions contre la Corée du Nord.

Il souhaite que les deux Corées se rencontrent d'urgence afin de discuter de l'envoi d'une délégation nordiste aux Jeux.

Deux athlètes nord-coréens - un couple de patineurs - sont d'ores-et-déjà qualifiés pour le JO mais leur participation est largement tributaire de l'évolution de la situation politique et militaire de la péninsule. Le président sud-coréen Moon Jae-In a exprimé l'espoir que les Jeux olympiques contribuent à faire baisser les tensions.