Jeudi, 18 Janvier, 2018

Dangers de l'alcoolisme : Les Inrocks se paient Manuel Valls

CANCER: Une nouvelle étude prouve que l’alcool engommage directement l’ADN Julien Claudet 5 janvier 2018 Médecine & Bio| iStock CANCER: Une nouvelle étude prouve que l’alcool engommage directement l’ADN Julien Claudet 5 janvier 2018 Médecine & Bio| iStock
Manon Joubert | 06 Janvier, 2018, 00:24

Et tout est parti d'un tweet.

"L'alcool pourrait causer des dommages génétiques irréversibles". Le député apparenté LREM de la 1 circonscription de l'Essonne a poussé ce vendredi 5 un sacré coup de gueule contre le magazine politico-culturel qui a utilisé sur Twitter une photo de l'homme politique en train de boire un verre de vin rouge. En quelques heures, ce tweet trollesque a été partagé près de 600 fois (à l'heure où nous écrivons ces lignes).

Le Premier ministre de l'époque, comme cela arrive souvent aux officiels, visitait le domaine du Château Luchey-Halde, dans le prestigieux vignoble de Bordeaux. A commencer par l'intéressé lui même. "J'attends une explication. rapide", lâche l'ex-Premier ministre sur le réseau social. Un moyen de dire que Manuel Valls était un choix parmi tant d'autres.

L'hebdomadaire dégaine à son tour, nie toute "attaque", et invoque l'argument humoristique. "Vous n'êtes pas notre adversaire ", ont répondu Les Inrocks. Et elle n'est pas sans rapeler celle déclenchée par la photo de Bertrand Cantat publiée en Une des Inrocks début octobre. Vers 14h30, outré de voir son image associée à un tel sujet, l'ancien Premier ministre de François Hollande a retweeté l'article des "Inrocks", accompagné de ce commentaire: "Je savais que ce magazine me considérait comme un adversaire politique". Et en réponse à l'explication apportée par les Inrocks, le philosophe, animateur de radio et de télévision tweete: "Qu'est-ce qui cause le plus de dommages?"

Les Inrocks n'ont pour l'heure pas apporté de nouvel éclairage.