Mercredi, 19 Septembre, 2018

Air France-KLM dément avoir déposé une offre pour Alitalia — Marché

Le gouvernement de centre-gauche semble vouloir conclure le dossier avant les élections législatives du 4 mars Le gouvernement de centre-gauche semble vouloir conclure le dossier avant les élections législatives du 4 mars
Manon Joubert | 14 Janvier, 2018, 00:12

Alitalia ne passera pas sous le pavillon d'Air France-KLM.

Et pour cause: la compagnie aérienne franco-néerlandaise n'a jamais fait d'offre.

Ce vendredi 12 janvier, Carlo Calenda le ministre de l'Industrie italien a surpris en annonçant les repreneurs possibles pour Alitalia. Parmi elles, on trouve la spécialiste du low cost EasyJet, la compagnie allemande Lufthansa, le fond d'investissement américain Cerberus, et... Pour le PDG d'Air France-KLM, il s'agit de "réalisations majeures pour notre Groupe dans le cadre du plan TrustTogether, qui a permis de reprendre l'offensive sur le marché long-courrier et de réaffirmer notre position à l'international". L'information a aussitôt été démentie: "Air France-KLM dément avoir déposé une offre pour le rachat d'Alitalia", a indiqué la compagnie aérienne dans un communiqué, précisant que le groupe n'avait "pas participé au processus lancé par les autorités italiennes" et ne disposait donc pas d'accès à des informations confidentielles. Alitalia, l'ancien fleuron italien du transport aérien, est en grandes difficultés depuis plusieurs années. Elle a depuis été placée sous la tutelle de l'État, qui refuse de la nationaliser. Une option que les autorités italiennes veulent éviter.