Mardi, 17 Juillet, 2018

Affrontements à la frontière orientale de Gaza : Un martyr

Soldat israélien devant une batterie du Dôme de Fer déployé au niveau du kibboutz Kissufim près de la frontière gazaouie le 30 octobre 2017 Affrontements à la frontière orientale de Gaza : Un martyr
Manon Joubert | 01 Janvier, 2018, 00:49

Le porte-parole du ministère palestinien de la Santé, Achraf al-Qodra, a déclaré à Anadolu que "le palestinien Jamal Mohamed Mosleh (20 ans) est tombé en martyr après avoir été blessé par balles au niveau de la poitrine, hier vendredi à la frontière orientale du camp d'al-Barij, dans la Bande de Gaza ". Des chars et avions de combat israéliens ont visé des avant-postes du Hamas en guise de représailles.

La frappe a eu lieu un jour après que des militants de Gaza aient tiré trois roquettes sur Israël.

Cette décision a provoquant la colère des Palestiniens et une vague de critiques dans le monde, notamment à l'ONU.

Israël a conquis Jérusalem-Est, partie arabe de la ville, lors de la guerre des Six-Jours en 1967 et l'a ensuite annexée, proclamant la ville réunifiée sa capitale, une décision non reconnue par la communauté internationale.

"Et de préciser que le pilonnage de vendredi prouvait encore une fois que "l'Iran cherchait à déstabiliser la situation" dans la région et ce en mettant en danger la vie des habitants de la bande de Gaza, ce qui peut conduire à une nouvelle spirale de l'escalade après plusieurs années d'accalmie".

Affrontements entre Palestiniens et forces de sécurité israéliennes à Ramallah en Cisjordanie occupée, le 29 décembre 2017.

Les roquettes sont souvent tirées par de petits groupes islamistes depuis l'enclave mais Israël tient le Hamas comme responsable de toute attaque lancée depuis le territoire palestinien. Deux ont été interceptées, la troisième a touché un bâtiment sans faire de victimes.

Suite au tir de roquettes procédé vendredi par le Hamas, l'aviation israélienne a mené un raid sur les positions de ce mouvement au pouvoir dans la bande de Gaza, a annoncé le service de presse de l'armée de l'État hébreu.

Des milliers de Palestiniens ont organisé de violents mouvements de protestation vendredi après-midi le long de la frontière de Gaza et en Cisjordanie, quelques heures après qu'une salve de roquettes provenant du territoire dirigé par le groupe terroriste palestinien du Hamas est venu perturber une cérémonie rendant hommage à un soldat israélien détenu décédé dont la dépouille est conservée par le groupe terroriste de Gaza.