Понедельник, 11 Декабря, 2017

Une championne de marathon retrouvée morte — Seine-Saint-Denis

Son corps a été retrouvé à son domicile de la rue Pierre Bros Son corps a été retrouvé à son domicile de la rue Pierre Bros
Mickael LaFromboise | 01 Декабря, 2017, 03:42

Un homme de 28 ans s'était accusé du meurtre plus tôt dans la matinée après s'être rendu au commissariat du XVIIIe arrondissement de Paris selon Le Parisien. L'homme a par ailleurs été placé en garde à vue.

D'après les dires de témoins, qui ont entendu des hurlements provenant de l'appartement de la sportive sans s'en inquiéter, les faits se sont déroulés lundi 27. La jeune femme aurait également été frappée par un objet contondant. Pour obtenir davantage d'informations, les policiers ont eu recours à un interprète, selon une source proche de l'enquête qui a depuis été confiée à la police judiciaire de Seine-Saint-Denis.

Zenash Gezmu est arrivée en Europe en 2011 après avoir quitté sa famille. Elle avait à l'époque fait une demande de naturalisation, qui lui avait été refusée "car elle ne maîtrisait pas assez le français, alors elle a pris des cours", confie un ami. La mairie de Neuilly-sur-Seine l'avait aidée à trouver un logement et la marathonienne avait dans un premier temps été hébergée dans un centre équestre avant de déménager dans un deux-pièces d'une résidence HLM. "Il n'y en a pas beaucoup comme elle, qui se lèvent à 5 heures pour s'entraîner, matin et soir, après avoir fait des ménages dans un hôtel", a témoigné son ancien entraîneur de Neuilly-sur-Marne. "Aujourd'hui est un triste jour pour le monde de l'athlétisme".

Les collectifs féministes indignés. "Féminicide. Nouvel assassinat de femme", a dénoncé le Planning familial de Paris.

L'athlète éthiopienne Zenash Gezmu après une course, à une date et dans un lieu non déterminés. "Assassinée par son compagnon lundi. C'est dramatique de partir de cette façon et c'est un terrible écho avec la journée de lutte contre les violences faites aux femmes", conclut le président.