Mercredi, 15 Août, 2018

Stéphane Richard renvoyé devant le tribunal correctionnel

Affaire Crédit Lyonnais  Adidas: Tapie et Richard renvoyés en correctionnelle Arbitrage controversé : Tapie et cinq autres personnes renvoyés en correctionnelle
Napoleon Lievremont | 22 Décembre, 2017, 00:16

Mis en examen en 2013 dans l'affaire Tapie/Crédit Lyonnais, le PDG d'Orange a été renvoyé devant le tribunal correctionnel.

Le PDG de l'opérateur, ex-directeur de cabinet de Christine Lagarde à Bercy, est renvoyé en correctionnelle pour "complicité d'escroquerie ". Bernard Scemama devra répondre de complicité d'escroquerie et complicité de fonds publics et Jean-François Rocchi de complicité d'escroquerie, complicité de détournement de fonds publics et usage abusif des pouvoirs sociaux par dirigeant d'une société anonyme.

Cette décision marque une nouvelle étape dans cette affaire aux multiples rebondissements concernant la vente de l'équipementier sportif Adidas par la banque publique du Crédit lyonnais en 1994.

A l'époque, un porte-parole d'Orange avait déclaré que Stéphane Richard attendait avec "sérénité" de "prouver que les griefs retenus contre lui sont totalement infondés".

L'arbitrage a déjà été annulé au civil pour "fraude" et, dans le volet pénal, le parquet de Paris avait requis en mars le renvoi de l'homme d'affaires, qui a révélé récemment être atteint d'un cancer de l'estomac.

Jugée coupable de négligences ayant mené au détournement par un tiers de fonds publics, elle a été dispensée de peine. Bien qu'attendu, ce procès, dont la date n'est pas connue, risque de fragiliser la candidature de Stéphane Richard à sa reconduction en 2018 pour un troisième mandat à la tête d'Orange. Il était le directeur de cabinet de Christine Lagarde, la ministre de l'économie, au moment des faits.