Понедельник, 11 Декабря, 2017

PSA fait alliance pour produire ses futurs moteurs électriques

PSA et Nidec s'allient dans les moteurs électriques PSA et Nidec créent une coentreprise dans les moteurs électriques
Napoleon Lievremont | 05 Декабря, 2017, 05:24

Basé à Angoulême, le groupe équipe déjà en moteurs électriques les véhicules du service d'autopartage Autolib, ainsi que l'e-Mehari de PSA. "Il est important pour un groupe automobile de maîtriser les technologies de l'électrification et c'est le sens de cette JV avec Nidec, leader mondial des moteurs électriques", analyse Carlos Tavares, président du directoire du groupe PSA. Le travail devrait être opéré en France, puisque le centre de recherche et développement sera installé sur le site de PSA à Poissy, dans les Yvelines, non loin de Paris.

Les deux partenaires ont signé un accord, le 4 décembre 2017, pour constituer une coentreprise au premier trimestre 2018.

Vingt ans plus tard, la coentreprise avec Nidec, désormais premier constructeur mondial de moteurs de précision, sera basée en France où elle concevra et fabriquera des équipements pour l'hybridation légère, l'hybride rechargeable et le 100% électrique. Avec elle, le constructeur maîtrisera toute la chaîne de traction électrique.

Le deuxième constructeur européen (Peugeot, Citroën, DS, Opel, Vauxhall), qui dispose déjà d'une gamme réduite de véhicules électriques, ne produit pas encore ces motorisations et s'approvisionne pour l'instant auprès de fournisseurs extérieurs comme la coentreprise Valeo Siemens eAutomotive. C'est d'ailleurs ce qu'il prévoit encore de faire pour les nouveaux véhicules électrifiés qu'il doit lancer à partir de 2019.

Au moment où tous les grands constructeurs mettent le cap sur la voiture électrique, PSA se positionne pour devenir fabricant de moteurs pour ses besoins propres, mais aussi pour servir toute l'industrie. Pour la partie européenne, la production des moteurs sera assurée par le site PSA de Trémery en Moselle, spécialisé dans le diesel.

Il a rappelé que 80% des véhicules de PSA offriront "une solution électrifiée" d'ici 2023, en incluant les différentes formes de motorisations hybrides ou 100% électriques.

La joint-venture emploiera un peu moins d'une centaine d'ingénieurs en France pour la R&D. A partir de 2022, les modèles embarqueront à la place des moteurs électriques Nidec Leroy-Somer. M. Lucas a estimé que la production pourrait représenter 400 emplois, mais ce chiffre variera en fonction des volumes. Le groupe japonais est présent dans l'automobile à travers des moteurs de direction assistée ou des pompes à huile. En mettant en commun les compétences d'un grand constructeur automobile et d'un spécialiste des moteurs électriques, l'alliance Nidec-PSA espère en produire une part significative.