Mercredi, 17 Octobre, 2018

L'opposition boycotte le dialogue, le ministre continue de leur tendre la main

Seydou Nourou Ba président du CCPE Présidence du dialogue politique: Macky Sall choisit Saïdou Nourou ...
Manon Joubert | 14 Décembre, 2017, 05:41

A l'issue du croisement opéré entre la liste proposée par le pool de l'opposition et celle des non-alignés, le choix porté sur Seydou Nourou Ba, membre actif de la société civile et spécialiste des questions électorale, a reçu l'onction de tous. Bâ est un consultant en relations internationales et en élections.

Invité de "Zik midi", Babacar Fall n'a pas manqué d'expliquer que "ce n'est pas le gouvernement qui s'est levé un bon jour pour désigner Seynou Nourou Bâ, c'est à la suite des exigences de la société civile et des différents pôles que ce soit l'opposition, les non-alignés, qui sont à la concertation, qui avait déjà proposé une liste de personnalités neutres pour vraiment faire une condition pour démarrer les concertations". Il a rappelé le démarrage, le 21 novembre dernier, du dialogue politique matérialisé par la création de trois pôles politiques composées de l'opposition, de la mouvance présidentielle et des non-alignés. Le seul point d'achoppement qui était relatif à la présidence du Cadre de concertation a fini par faire l'objectif de consensus.

"Le choix porté sur M. Bâ par les deux pôles n'a suscité aucune objection de la part de la majorité".

Pour réussir cette mission, Modou Fall estime qu'il faudra évaluer la refonte partielle du fichier, voir les conditions de participation des prochaines élections et redéfinir les missions de la CENA entre autres propositions. Ils en ont le droit.

Il est d'avis que les Sénégalais veulent des élections libres et transparentes. "En patriote responsable et engagé que vous êtes, vous pouvez relever les défis par des consensus à bâtir autour de l'essentiel ". "Nous en ferons ensemble l'évaluation de ses forces et ses faiblesses pour tirer, voire apprendre, de nos performances et nos contre-performances, les leçons qui devront baliser le chemin vers cet objectif partagé", a ajouté le président Bâ. C'est pourquoi, je voudrais lancer un appel à d'autres patriotes qui partagent les mêmes objectifs avec des démarches nuancées. Je dis toujours que, pour progresser, il faut périodiquement se remettre en cause.