Понедельник, 11 Декабря, 2017

Le procureur de Dijon menacé de mort — Affaire Grégory

Le procureur général de Dijon Jean Jacques Bosc le 16 juin 2017 Le procureur général de Dijon Jean Jacques Bosc le 16 juin 2017
Manon Joubert | 07 Декабря, 2017, 01:46

Le procureur général de Dijon, Jean-Jacques Bosc, a reçu une lettre anonyme de menaces de morts, révèle France Inter mardi. Cette lettre met en garde le procureur de Dijon et fait référence au suicide du juge Lambert en juin dernier. Jean-Jacques Bosc reconnaît toutefois qu'elle témoigne d'un "climat un peu pesant" dans cette affaire. Jean-Michel Lambert, premier juge d'instruction du dossier lors du meurtre de Grégory Villemin en 1984, s'est donné la mort en juillet 2017.

Un ADN jamais récolté jusqu'alors. Elles n'ont pas permis d'identifier son auteur.

Selon France Inter un profil ADN masculin a été isolé sur la lettre et l'enveloppe en question.

Mais cet ADN est inconnu, il ne correspond à aucun autre déjà prélevé depuis le début de l'affaire qui n'en finit pas de faire parler.

Il est impossible à ce stade de savoir d'où la lettre a été postée.