Понедельник, 11 Декабря, 2017

Le ministre de l'Education nationale veut instaurer la dictée quotidienne à l'école

Le niveau des écoliers français baisse en lecture Éducation nationale : le ministre annonce une dictée quotidienne à l'école primaire
Manon Joubert | 06 Декабря, 2017, 00:23

C'est ce que vient de révéler l'étude internationale Pirls. Lors d'une conférence de presse organisée dans la foulée de la publication de l'étude Pirls, qui a testé 320 000 enfants de 9 et 10 ans et classée la France au dernier rang en Europe, le ministre de l'Éducation nationale a annoncé la mise en place d'une dictée quotidienne à l'école primaire.

Ces recommandations visent à "souligner le caractère quotidien et central de la lecture, ainsi que l'importance d'un apprentissage systématique du vocabulaire, de la grammaire et donc de l'orthographe".

Une dictée par jour.

De plus, le ministre a aussi annoncé que l'heure hebdomadaire d'activités pédagogiques complémentaires sera exclusivement consacrée à la lecture et la compréhension de textes, discipline dans laquelle les élèves français sont à la peine.

Convaincu que "l'Education est la clé de la réussite de chaque pays", le ministre français de l'Education nationale Jean Michel BLANQUER présent à Ouagadougou avec la délégation qui accompagne le président Emmanuel Macron est allé rendre visite à son homologue burkinabè.

A noter que cette proposition d'une dictée quotidienne n'est pas nouvelle.

En septembre 2015, Najat Vallaud-Belkacem - la prédécesseure de Jean-Michel Blanquer - avait déjà préconisé la dictée quotidienne à l'école, bien que l'expression n'apparaissait pas dans les programmes officiels.