Mardi, 24 Avril, 2018

Lait contaminé aux salmonelles : Lactalis visé par une enquête pour blessures involontaires

Salmonelle dans les laits infantiles Lactalis: une enquête ouverte L'usine de Lactalis à Craon DAMIEN MEYER AFP
Marie-Paule Arceneaux | 27 Décembre, 2017, 00:47

Le pôle santé publique du parquet de Paris a ouvert, vendredi 22 décembre, une enquête préliminaire au sujet de la contamination de laits infantiles produits par une usine de Lactalis à Craon (Mayenne) à des salmonelles, a appris franceinfo de source judiciaire mardi 26 décembre, confirmant une information du Point. L'enquête est ouverte pour les chefs de blessures involontaires, mise en danger de la vie d'autrui et tromperie aggravée par le danger pour la santé humaine. Sont concernés des produits de la marque Picot (poudres et céréales infantiles), Milumel (poudres et céréales infantiles) et Taranis (mélange d'acides aminés en poudre destinés au traitement de pathologies), liste Lactalis.

Les salmonelloses sont des intoxications alimentaires allant de la gastroentérite bénigne à des infections plus graves.

Une première plainte avait été déposée mi-décembre par le père d'une fillette de trois mois qui avait consommé un lot concerné par les rappels mais n'était pas tombée malade. Une association de familles de victimes a vu le jour.

Une partie des 350 employés de l'usine va subir des mesures de chômage technique, qui doivent être annoncées dans les prochains jours.

"Nous savons désormais qu'une contamination dispersée s'est installée " dans cette usine à la "suite des travaux réalisés au cours du 1 semestre 2017 ", avait annoncé le groupe Lactalis en même temps que le retrait de tous les lots commercialisé, depuis février, en provenance de cette manufacture. Le 8 décembre, Lactalis a décidé d'arrêter le site de Craon pour mener "un audit drastique et complet".