Mardi, 14 Août, 2018

La NOC poursuit son enquête sur l'explosion de l'oléoduc — Libye

Un oléoduc endommagé à Ras Lanuf en janvier 2017 Un oléoduc endommagé à Ras Lanuf en janvier 2017
Manon Joubert | 29 Décembre, 2017, 00:50

L'origine de l'explosion qui a eu lieu dans la région de Mrada, à quelque 400 km au sud-ouest de Benghazi, "n'a pas été encore déterminée", a précisé la NOC dans son communiqué, après avoir évoqué initialement un "incendie".

Une explosion s'est produite mardi sur un oléoduc libyen reliant le gisement de Maradah au port de Sidra, un point important de transit de brut situé dans le nord de la Libye, a annoncé le site internet Akhbar Libya 24 se référant à une formation qui veille à la sécurité dans cette région.

La production a été déviée sur un autre oléoduc, a indiqué la compagnie qui prévoit tout de même une baisse de 70.000 à 100.000 barils par jour.

Une source officielle de la National Oil Corporation, compagnie pétrolière d'État de la Libye, a rapporté mercredi que l'oléoduc victime d'une explosion dans l'Est de la Libye, à la suite de l'attaque d'un groupe armé inconnu, nécessiterait une semaine pour être réparé.

Selon les chiffres de la NOC, les pertes découlant de cet incident correspondent au tiers de la production quotidienne de la compagnie pétrolière, et atteignent près de 10% de la production nationale libyenne. Waha Oil est une filiale de la NOC en joint-venture avec les compagnies américaines ConocoPhillips, Hess et Marathon Oil.

Waha Oil produit environ 250 000 barils par jour dans des champs pétroliers dans le sud du pays, avant d'acheminer le pétrole vers le terminal d'Al-Sedra. D'où, l'augmentation immédiate des prix du baril.