Mercredi, 17 Janvier, 2018

La France "pays de l'année" pour le célèbre hebdomadaire britannique The Economist

Getty Images  iStock Getty Images iStock
Manon Joubert | 22 Décembre, 2017, 00:37

C'est finalement entre la Corée du Sud et la France que s'est jouée la première place. Dans son classement annuel publié ce mercredi 20 décembre, le magazine libéral britannique The Economist a sacré la France d'Emmanuel Macron. Une manière de se féliciter de l'élection d'Emmanuel Macron. "Pour cela, elle est notre pays de l'année". Comme chaque année depuis 2013, le journal choisit " un pays, de n'importe quelle taille, qui a changé significativement pour le mieux au cours des douze derniers mois, ou rendu le monde meilleur ". "Mais en 2017, la France a défié toutes les attentes." . Il rappelle comment "le jeune ex-banquier" Emmanuel Macron a remporté l'élection présidentielle, et décrit comment La République en Marche, formation "pleine de novices en politique", a "renversé la vieille garde" lors des législatives. Ainsi félicite-t-il le président français pour avoir fait adopter " une série de réformes sensées ", notamment la loi anti-corruption et la réforme du travail. "Les critiques raillent sa volonté de grandeur (mais qualifier sa présidence de "jupitérienne" est un peu exagéré)".

Un beau cadeau d'anniversaire pour Emmanuel Macron. Le magazine juge que l'image de la France, qui semblait "irréformable", coincée "entre la sclérose et la xénophobie", a connu un "renversement stupéfiant". Entendez, contre l'extrême-droite de Marine Le Pen. " Le mouvement de M. Macron a balayé l'ancien régime et défait l'utranationaliste Marine Le Pen, qui, si elle avait gagné, aurait détruit l'Union Européenne ".

Et The Economist de conclure: "La lutte entre les visions ouvertes et fermées de la société est peut-être le combat politique le plus important aujourd'hui dans le monde".

En novembre 2012, le journal avait qualifié la France de "bombe à retardement au coeur de l'Europe". "L'outrance pour faire vendre du papier, je vous le dis, n'impressionne pas du tout la France", avait répondu le Premier ministre d'alors.

Cette une a elle, bien entendu, beaucoup été appréciée du côté d'En Marche.

L'Hexagone a été désigné pays de l'année par The Economist.