Mardi, 17 Juillet, 2018

" L'Étoile de Noël " : des écoliers privés de ciné

Capture d'écran du film l'Etoile de Noël Capture d'écran du film l'Etoile de Noël
Max Fresnel | 26 Décembre, 2017, 00:18

Le 13 décembre dernier, quatre-vingt-trois élèves d'une école du langonnais étaient venus assister à projection la d'un film d'animation, lorsque la sortie a tourné court.

En effet, L'Etoile de Noël, long-métrage d'animation américain réalisé par Timothy Reckart, est un conte de Noël qui raconte le mythe de la naissance de Jésus-Christ selon les préceptes de la Bible, une épopée enrichie d'animaux qui parlent et largement inspirée des succès de l'animation des années 2000, comme en témoigne le pitch: "Un petit âne courageux, Bo, rêve d'une vie meilleure loin du train-train quotidien du moulin du village". En cause, ces dernières ont dû arrêter la projection car elles se sont rendues compte que le dessin animé, L'Etoile de Noël, n'était pas très laïc.

Malheureusement pour les enseignantes, une fois la séance commencée, elles ont réalisé leur erreur: L'Etoile de Noël n'est pas seulement un conte de fin d'année, mais relate surtout le périple de Marie et Joseph jusqu'à Bethléem.

Est-ce précisément cet aspect religieux ou un autre motif qui a poussé les enseignants présents à suspendre la séance? Le film puise d'ailleurs son contenu dans les Évangiles, ce qui n'est pas laïque... Les enfants ont donc quitté le cinéma en pleine séance et sont retournés en classe.

L'information a fait fortement réagir sur les réseaux sociaux. Chez beaucoup, cette interruption de projection suscite l'indignation.

De son côté, l'abbé Grosjean, prêtre du Diocèse de Versailles, en a appelé au ministre de l'Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer."Personne ne devrait leur en vouloir de nourrir ainsi la culture historique et religieuse de leurs élèves".

Certains ironisent aussi sur une certaine naïveté des enseignants, qui auraient pu se douter de la teneur du film en voyant l'affiche.