Lundi, 20 Novembre, 2017

Purge en Arabie saoudite : les principaux noms

Arabie saoudite: Arrestation de princes et d'anciens ministres Arabie saoudite : purge sans précédent au sommet de l'Etat
Manon Joubert | 06 Novembre, 2017, 00:23

Personne n'est à l'abri de la vague d'arrestations qui touche actuellement le royaume d'Arabie saoudite dans ce qui est, selon l'AFP, une purge "sans précédent dans l'histoire moderne du pays".

Un responsable gouvernemental a précisé que 11 princes et 38 ex-ministres, députés et gens d'affaires réputés sont détenus et confinés dans des hôtels de la capitale Riyad.

" Dix princes et des dizaines d'anciens ministres arrêtés en Arabie saoudite ", a tweeté la chaîne Al-Arabiya.

Sa holding Kingdom holding company, dont le cours a dévissé dimanche de plus de 9 %, possède des intérêts dans des domaines variés allant la grande distribution, à l'agriculture, la pétrochimie, les transports et l'aviation. Selon l'agence de presse nationale, cette commission a pour but de "préserver l'argent public, punir les personnes corrompues et ceux qui profitent de leur position".

Les autorités saoudiennes ont arrêté plusieurs princes, des responsables militaires, des hommes d'affaires et d'anciens membres du gouvernement, dans le cadre d'une opération anti-corruption qui pourrait bien permettre au prince héritier d'asseoir son emprise sur le gouvernement.

Ces derniers mois, la monarchie saoudienne a été secouée par l'ascension fulgurante du jeune prince, âgé de seulement 32 ans.

Son père, le roi Salman, fêtera ses 82 ans en décembre. Ce dernier remplace ainsi le prince Mohammed bin Nayef bin Abdelaziz, neveu du roi.

À la fin octobre, le prince héritier a promis une Arabie saoudite "modérée", en rupture avec l'image d'un pays longtemps considéré comme l'exportateur du wahhabisme, une version rigoriste de l'islam, qui a nourri nombre de djihadistes à travers le monde.