Lundi, 20 Novembre, 2017

Orcier: un cas de fièvre catarrhale détecté sur un veau

Fièvre catarrhale ovine de sérotype 4: le premier cas en France continentale détecté dans l'Allier sur un bovin Francis
Marie-Paule Arceneaux | 11 Novembre, 2017, 00:21

"L'arrêté impose une " vaccination d'urgence " des ruminants, " prise en charge par l'Etat " dans 5 départements correspondant à la " zone de protection ": "Haute-Savoie, Savoie, Ain, Doubs et Jura.

Près de 18 000 doses sont parties en Haute-Savoie afin de vacciner ovins et bovins contre le sérotype 4 de la fièvre catarrhale ovine (FCO), selon un membre du Conseil national dorientation de la politique sanitaire animale et végétale (CNOPSAV) du 9 novembre.

Depuis plusieurs années, le sérotype 4 avance depuis les balkans et il a été détecté en septembre 2016 dans le nord de l'Italie, en Vénétie et vers Bologne. Les départements des Hautes-Alpes, de la Côte-d'Or, de l'Isère, du Rhône, de la Haute-Saône, de Saône-et-Loire et du territoire de Belfort sont quant à eux placés en zone de surveillance.

La fièvre catarrhale ovine (FCO), également appelée maladie de la langue bleue (bluetongue), est une maladie virale, transmise uniquement par des insectes piqueurs (moucherons).

Les espèces sensibles à la FCO sont les ruminants domestiques (ovins, bovins, caprins) et sauvages. En Corse, la présence du sérotype 4 est confirmée depuis décembre 2016 et on compte 193 foyers de ce sérotype. La France continentale n'était jusqu'à présent touchée que par le sérotype 8, largement présent depuis 2015. "Conformément à la réglementation européenne, un périmètre de restriction, ainsi qu'une zone de protection et de surveillance, sont mises en place respectivement dans des rayons de 20, 100 et 150 kilomètres autour du foyer", indique le ministère.

La Corse, également touchée par les sérotypes 1, 2 et 16, qui comme le 4 sont plus dangereux, procède à des vaccinations systématiques de son cheptel. En revanche, la maladie n'est pas contagieuse pour l'Homme, et aucune incidence sur la qualité des denrées n'est à prévoir.