Lundi, 20 Novembre, 2017

Les forains lancent une opération escargot à Paris

Bertrand Guay  AFP Bertrand Guay AFP
Manon Joubert | 07 Novembre, 2017, 00:45

"Les élus de Paris font fi du travail des forains" et "se foutent éperdument des 2.000 emplois que génère le marché de Noël", a-t-il tonné. "Un bon nombre de forains du marché de Noël de Paris avaient fait des investissements pour six ans", a expliqué dimanche à l'AFP Christian Lentz, président du Syndicat associatif pour le maintien et la sauvegarde des fêtes foraines (Samseff), faisant référence à la durée du contrat initial signé avec la Ville de Paris, avec renouvellement tous les deux ans. "Le chantage n'est pas une méthode et les pressions des derniers jours ne sont pas admissibles". Cette décision votée par le Conseil de Paris en juillet mécontente les forains qui ont mené ce lundi matin des opérations escargot avec leurs camions aux abords de Paris.

Nouvel épisode dans le bras de fer qui oppose la mairie de Paris et les autorités au " roi des forains", Marcel Campion. La société de Marcel Campion, Loisirs Associés, "a déjà introduit un recours au fond devant le tribunal administratif de Paris", avait poursuivi le représentant de l'État, soulignant qu'"il lui est aussi possible (.) d'introduire un référé pour solliciter en urgence du juge la suspension de la décision municipale".

À l'issue de son entrevue de samedi avec le préfet de police, le responsable forain avait confirmé l'appel à une "mobilisation autour de Paris et dans Paris" dès ce lundi.

Malgré l'action des forains, qui menacent de poursuivre la mobilisation toute la semaine s'il le faut, la Mairie de Paris reste inflexible.

Contacté par Reuters lundi, la préfecture de Paris a indiqué ne pas prévoir pour l'instant de nouvelle réunion avec les forains. En cause, notamment, l'avenir de la grande roue des Tuileries, détenue aussi par Marcel Campion, qui sera installée le 17 novembre comme tous les hivers depuis 23 ans.

"C'est beaucoup sur une place à très forte valeur patrimoniale qui ne m'apparaît pas être l'endroit le plus adapté", avait-il déclaré, précisant qu'elle serait tout de même installée cette année "comme nous nous sommes engagés contractuellement". D'autres marchés de Noël sont prévus ailleurs dans la capitale.