Vendredi, 20 Juillet, 2018

Le couturier Azzedine Alaïa décède à l'âge de 77 ans

Décès d’Azzedine Alaïa: une légende de la haute couture parisienne Le couturier Azzedine Alaïa décède à l'âge de 77 ans
Manon Joubert | 19 Novembre, 2017, 00:57

Michel Cressole écrit qu'Azzedine Alaïa est "le plus discret des grands couturiers, parce qu'il est le dernier, peut être", propos repris par Jean-Paul Goude ainsi qu'Olivier Saillard, citant Azzedine Alaïa comme "le dernier grand couturier". On l'a également connu pour sa liberté face au monde de la mode et à ses codes.

Azzedine Alaïa s'en est allé.

Même le Président Macron a souligné l'important apport de l'œuvre du styliste à la Haute couture française. Tout au long de sa carrière, le styliste franco-tunisien n'aura eu qu'une seule obsession: sublimer la plastique féminine et faire du corps des femmes une œuvre d'art grâce à ses créations. L'artiste Grace Jones deviendra aussi l'une de ses muses. "Je crois pouvoir dire que mes vêtements sont indatables, ils sont faits pour durer".

Après un premier partenariat avec Prada de 2000 à 2007, Azzedine Alaïa s'adosse finalement au groupe Richemont, tout en conservant sa place à part hors des sentiers battus et du rythme imprimé par le monde du luxe.

Azzedine Alaïa, né le 26 février 1942, à Tunis, entame des études de sculpture puis s'installe à Paris où il apprend les techniques de la confection et développe une clientèle privée. De nombreux noms n'existent plus, certains ont arrêté la mode, d'autres voient leur marque continuer sans eux. Adieu Azzedine Alaïa". "Reposez en paix.

- du 7 novembre, quand il était présent à l'inauguration de l'exposition "À tire d'aile" autour d'une sélection de vitrines pour Hermès imaginées pas Leïla Menchari, son amie de toujours et Tunisienne, comme lui.