Lundi, 11 Décembre, 2017

La durée des arrêts de travail en hausse

Selon une étude 34,1% des salariés du privé ont eu au moins un arrêt dans l'année pour maladie Selon une étude 34,1% des salariés du privé ont eu au moins un arrêt dans l'année pour maladie
Napoleon Lievremont | 23 Novembre, 2017, 00:19

Une première étude, publiée par l'assureur Malakoff Mederic, indique qu'au cours de cette période, le nombre de salariés du privé qui ont posé un arrêt maladie au moins une fois dans l'année est passé de 32,3 % à 34,1 %, (soit une personne sur trois).

Enfin, un "phénomène émergeant " ressort de l'étude: 1 salarié sur 5 renoncerait à prendre un arrêt maladie prescrit par le médecin. Ce sont les ouvriers qui sont les plus susceptibles d'être absents pour cause d'arrêt maladie (40,7%), puis les agent de maîtrise et technicien avec 36,2%. Et que les ouvriers sont plus souvent absents que les cadres. Le nombre moyen de jours d'absence pour les salariés ayant eu au moins un arrêt maladie s'établit à 35,5, un chiffre en progression constante depuis 2010 (33,2 jours). Les secteurs d'activité les plus touchés sont l'industrie/BTP et la santé: la proportion de salariés ayant eu au moins une absence pour maladie est de respectivement 38,9% et 38,5%.

Par ailleurs, il existe une corrélation entre absentéisme et taille de l'entreprise. La taille de l'entreprise compte elle aussi: on s'arrête moins souvent dans les TPE de moins de 10 salariés (28,5%) que dans les grands groupes (36%).

Parallèlement, un salarié sur dix a volontairement demandé un arrêt maladie à son médecin, soit 11% des actifs, "notamment les salariés-aidants ou les 18-34 ans", précise cette étude à questions multiples par thème traité, portant sur 2.000 salariés et 300 médecins généralistes qui ne sont pas leurs médecins traitants.

Mais alors, pourquoi ces arrêts maladie sont-ils de plus en plus fréquents?

Les principales raisons invoquées sont qu'il n'est "pas dans (leurs) habitudes de se laisser aller" (48 %), qu'il y a une "peur d'être surchargé de travail au retour " (29 %) ou de se " sentir contraint par la hiérarchie" (22 %).

Les motifs de ces arrêts de travail sont divers: la maladie, bien sûr, mais aussi des arrêts en cas de grossesse, d'accidents du travail.