Lundi, 20 Novembre, 2017

DSK : "il est temps que le PS disparaisse"

Dominique Strauss Khan s'est dit Dominique Strauss Khan s'est dit"inquiet par la présidence de Donald Trump. REUTERS Yuri Gripas
Manon Joubert | 06 Novembre, 2017, 01:03

Ainsi, sa parole à une certaine valeur. Interrogé ce samedi lors d'une conférence à Marrakech au Maroc, l'ancien directeur du FMI n'a pourtant pas manqué l'occasion de commenter l'actualité rapporte Le Parisien.

A lire aussi: Six mois: On en est où du "et de droite et de gauche" d'Emmanuel Macron? Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. Un positionnement politique qui pourrait permettre au président de faire "en cinq ans beaucoup de changements en France qui n'ont pas existé pendant les trente précédentes années", a conclu un Dominique Strauss-Kahn enthousiaste.

Et la première question qui lui est posée est simple: "Est-ce que le Parti socialiste a un avenir?" "Je crois que c'est une bonne chose que par moments, comme le fait Macron, parce que c'est l'intérêt du pays, les deux (gauche et droite, ndlr) puissent travailler ensemble". L'élection d'Emmanuel Macron a créé une sorte de tremblement de terre dans la politique française.

"Ce parti qui est le mien, et je le dis avec tristesse mais c'est comme ça, n'a pas su accompagner la mondialisation, se transformer quand le monde se transformait et donc il est temps qu'il disparaisse", a-t-il asséné sans ambages. Celui qui avait été arrêté par les forces de l'ordre en 2011 à New-York pour des faits d'agression sexuelle sur une femme de ménage ne voit pas dans le président américain quelqu'un de "très adapté" au poste. Des propos qui risquent de faire réagir l'intéressé sur Twitter.