Lundi, 11 Décembre, 2017

Bielsa, une faute grave recherchée — Lille

Marcelo Bielsa Reuters
Mickael LaFromboise | 24 Novembre, 2017, 01:10

D'après Fabian Taboada, un journaliste travaillant pour 'ESPN', Marcelo Bielsa se serait rendu au Chili au chevet de son ancien adjoint, Luis Maria Bonini, atteint d'un cancer. D'après L'Equipe, les termes employés sont clairs et font référence à l'enclenchement d'une procédure de licenciement pour faute grave. En attendant, le LOSC se réorganise provisoirement.

"Le propriétaire et président du LOSC, Gérard Lopez, a par ailleurs souhaité renforcer la présence et la proximité aux côtés de l'effectif professionnel de son conseiller sportif, Luis Campos, qui supervisera cette période de transition". Le club nordiste envisage également de lui reprocher plusieurs cas d'indiscipline dans le groupe (retards aux séances vidéo, etc.) en les mettant sur le compte de l'autogestion prônée par Bielsa.

Selon les informations de RMC, Campos a fait le forcing en compagnie du directeur général Marc Ingla auprès de Lopez, lors de la fameuse réunion à Londres, pour précipiter le départ de Bielsa.

Les deux hommes ont notamment collaboré avec les sélections argentine (1998-2004) et chilienne (2007-2011). Mercredi soir, le club a communiqué officiellement sur la suspension à titre provisoire de Marcelo Bielsa.

Cette décision est prise dans un contexte difficile pour le club lillois. L'intéressé n'admettant pas que ses choix stratégiques - de plus en plus controversés au sein de l'état-major lillois - puissent être remis en question.