Mardi, 17 Juillet, 2018

Barcelone privée d'une agence européenne à cause du séparatisme ?

Brexit: les 27 se partagent les agences de l'UE quittant Londres Bruxelles n'accueillera pas l'Agence européenne des médicaments
Manon Joubert | 22 Novembre, 2017, 00:30

La candidature de la ville néerlandaise était à égalité de voix avec Milan au troisième tour de scrutin des ministres des Affaires européennes des Vingt-Sept réunis à Bruxelles.

Des points à distribuer, des votes à bulletin secret, plusieurs tours possibles: les 27 ont concocté une procédure complexe pour départager les villes en lice pour accueillir les deux agences de l'UE qui quitteront Londres en raison du Brexit. Amsterdam l'a emporté après tirage au sort, ont précisé des sources diplomatiques à l'AFP et Reuters. Trois pays avaient toutefois retiré leur candidature dans la dernière ligne droite.

Au tour précédent, Francfort (Allemagne) avait été éliminée.

L'après-Brexit a déjà commencé pour Londres qui voit partir les sièges de deux agences européennes, l'Agence européenne du médicament (EMA) et l'Autorité bancaire européenne (EBA).

Après des mois de campagnes publiques et de tractations en coulisses, les pays membres de l'Union européenne vont trancher lundi après-midi, en marge d'une réunion ministérielle à Bruxelles. La maire de Lille Martine Aubry (PS) et le président des Hauts-de-France Xavier Bertrand (LR) ont regretté " le soutien tardif et timide " d'Emmanuel Macron à la candidature écartée de la capitale des Flandres à l'accueil du siège de l'Agence européenne du médicament, lundi 21 novembre dans un communiqué commun.

C'était une vraie compétition, à laquelle ont participé pas moins de 19 villes européennes, dont Barcelone, Bratislava, Helsinki ou Milan.