Jeudi, 18 Janvier, 2018

Alibaba s'allie avec Auchan en Chine

Auchan et Alibaba s'allient pour devenir leaders du commerce en Chine Vente sur Internet : Auchan s'associe au géant Alibaba pour viser la Chine
Manon Joubert | 21 Novembre, 2017, 00:22

"Cette alliance avec Alibaba a été facilitée par notre vision commune pour l'avenir du commerce en Chine". Dans le cadre de l'alliance stratégique conclue avec Auchan et Ruentex Group, Alibaba acquerra sa participation auprès de Ruentex tandis que le groupe français augmentera sa participation dans Sun Art, dit un communiqué.

Pour son vingtième anniversaire dans l'empire du Milieu, Auchan s'offre avec un peu d'anticipation (il y est entré en 1998) un beau cadeau. Le onzième distributeur mondial s'est attiré les faveurs d'Alibaba, numéro un de l'e-commerce chinois avec 23 milliards de dollars de chiffre d'affaires en 2016. Ce rapprochement s'effectue autour de Sun Art, la filiale locale du groupe nordiste.

"Cet accord est le plus important jamais passé par Auchan et ses conséquences sur le marché chinois sont les mêmes que celles d'Amazon-Wholefoods aux Etats-Unis", souligne un analyste sous couvert d'anonymat. Auchan Retail, Ruentex et le géant du e-commerce Alibaba sont désormais partenaires dans Sun Art Group, et vont partager leurs expertises en matière de commerce physique, et de commerce en ligne.

Ruentex verra quant à lui sa part ramenée à 4,67%, le solde du capital demeurant flottant.

En Chine, Sun Art représente 12 millions de mètres carrés, 446 hypermarchés sous les enseignes "RT-Mart" et "Auchan" et exploite également des superstore et des magasins phygitaux d'ultra-proximité sous la marque "Auchan Minute ". "À l'ère du digital, ils doivent être enrichis par des services personnalisés grâce aux nouvelles technologies de traitement des données", indique Daniel Zhang, patron d'Alibaba.

"Si Auchan et Alibaba n'envisagent pas, pour l'heure, de partenariats sur les achats, le groupe chinois est en revanche "très intéressé" par le sourcing des produits européens qu'il pourrait obtenir via Auchan et leur ouvrir les portes du marché chinois", a précisé le dirigeant du groupe français.

Plus généralement, Alibaba veut utiliser son immense collecte de données d'usagers en ligne pour aider les magasins en dur à mieux s'adapter aux fluctuations de la consommation, en anticipant les besoins avec des stocks adéquats.

L'aspect financier du dossier repose sur l'entrée d'Alibaba Group dans Sun Art, avec un investissement d'environ 2,88 milliards de dollars. Au cours de l'année écoulée, il a lancé plusieurs concepts de magasins sans personnel, notamment dans l'alimentaire. "D'un côté, c'est vraiment nécessaire, mais de l'autre, ils se retrouvent face à de nombreux défis qu'ils n'ont jamais connus auparavant".