Mercredi, 25 Avril, 2018

Affaire Maëlys : Un partie de l'enquête sera-t-elle annulée?

Affaire Maëlys décision le 30 novembre sur une requête en nullité de déclarations d'un suspect Des micros installés en prévision d'une conférence de presse de l'avocat des parents de Maëlys à Villeurbanne le 28 septembre 2017JEFF PACHOUD
Manon Joubert | 22 Novembre, 2017, 00:34

Il souhaite faire annuler les premières auditions qui n'ont pas été filmées.

Que s'est-il passé lors de cette soirée d'août à Pont-de-Beauvoisin?

Alain Jakubowicz, l'avocat du principal suspect, un ex-militaire de 34 ans, a déposé une demande pour faire annuler une partie de l'enquête menée par les gendarmes.

Ce n'est sans doute qu'une première bataille de procédure dans l'enquête sur la disparition de Maëlys, 9 ans, dans la nuit du 26 au 27 août dernier à Pont-de-Beauvoisin.

En conséquence, les auditions du suspect effectuées le 31 août n'ont pas été filmées car le code pénal l'exige seulement pour une procédure criminelle et non pour un délit.

Selon le consultant police-justice de BFMTV Dominique Rizet, il y a notamment eu "un flottement qui a bénéficié au suspect" au moment de sa première garde à vue. Intervenue après la découverte d'une trace ADN de Maëlys dans sa voiture, celle-ci avait débouché sur sa mise en examen.