Mercredi, 19 Septembre, 2018

À 7 ans, une fillette fugue et prend l'avion… sans billet/les faits

C'est la deuxième fois en quelques jours qu'un individu se retrouve dans un avion où il ne devait pas être à Genève Aéroport A 7 ans, elle fugue et embarque dans un avion... sans billet
Manon Joubert | 02 Novembre, 2017, 01:09

Une fois sur place, elle passe en moins de dix minutes la sécurité côté secteur France.

Dimanche en fin de matinée, le père d'une fillette de 7 ans signale sa disparition de son enfant dans une rue du centre-ville de Genève à proximité du lac. Après avoir pris le train à destination de l'aéroport de Genève, elle est parvenue à embarquer dans un appareil EasyJet en partance pour la Corse et Ajaccio.

C'est un agent d'escale qui la repère finalement en arrivant dans l'avion.

L'histoire racontée dans la Tribune de Genève peut paraître surréaliste mais pose d'importantes questions sur la sécurité à l'aéroport de Genève.

L'enfant, qui avait fugué de chez elle le jour même, était recherchée par la police depuis le début d'après-midi, soit très peu de temps avant qu'elle ne monte dans un train se rendant à l'aéroport.

Encore plus incroyable, elle se faufile alors à l'intérieur d'un avion sans aucune vérification de sa carte d'embarquement.

Elle a en revanche dûment subi les contrôles de sûreté, en passant sous les portiques électromagnétiques: il est ainsi important de mentionner que les règles de sûreté, dont Genève Aéroport a la charge, n'ont pas été contournées. "L'entrée dans ce secteur fait possiblement passer les passagers devant des contrôles de police et/ou de douane qui ne sont toutefois pas présents en permanence", éclaire Bertrand Stämpfli, porte-parole de Genève Aéroport au quotidien suisse. " Les vidéos montrent que la fillette, dans l'effervescence de la fréquentation du week-end, n'a pas été soumise " aux vérifications habituelles précédant l'embarquement, reconnaît Bertrand Stämpfli, pour qui " cet incident inédit " est " éminemment regrettable ". Selon les images de surveillance, la petite fille de 7 ans a pu ensuite se faufiler parmi les nombreux voyageurs dans la zone sécurisée à accès réglementé, où le titre de transport doit être vérifié, explique Genève aéroport.

Comment a-t-elle pu se fondre parmi les autres passagers?

Si le système actuel est efficace pour les adultes et enfants accompagnés, "il doit potentiellement mieux tenir compte des failles dans lesquelles un jeune enfant peut se glisser", reconnaît l'aéroport. "Dans le premier cas, le passager s'était trompé de vol".