Понедельник, 11 Декабря, 2017

14 décès de patients étudiés par l'agence du médicament — Levothyrox

Treize patients sous Levothyrox sont décédés La nouvelle formule du Levothyrox a été lancé fin mars 2017 à la demande des autorités sanitaires. Bertrand RIOTORD Le FigaroPlus
Marie-Paule Arceneaux | 30 Ноября, 2017, 21:43

Depuis le changement de formule au mois de mars dernier de ce médicament destiné à soigner l'hypothyroïdie, de nombreux malades ont dénoncé des effets indésirables, (fatigue, maux de tête, douleurs articulaires...).

Selon les informations du numéro 0 du nouvel hebdomadaire Ebdo, 14 décès de patients prenant du Levothyrox auraient été enregistrés dans la base nationale recensant les effets indésirables des médicaments. "Aucun lien n'est aujourd'hui établi".

Le 10 octobre dernier, le rapport de pharmacovigilance publié par l'ANSM ne faisait état que de quatre décès: " Une femme de 87 ans, diabétique, et qui a eu un accident vasculaire cérébral ischémique, une mort subite d'une femme de 78 ans, qui prenait un grand nombre d'autres médicaments, une patiente de 34 ans recevant un lourd traitement psychiatrique et une de 39 ans après un oedème pulmonaire avec insuffisance cardiaque ", rapporte Le Monde, citant le rapport de l'agence.

Mercredi 29 novembre 2017, ce chiffre a été, en partie puisque revu à la hausse, confirmé par l'Agence Nationale des Produits de Santé et du Médicament (ANSM), qui a réagi via son compte Twitter: "Au 20 novembre, 14 842 cas ont été saisis dans la base nationale de pharmacovigilance dont 14 décès sans lien établi avec le Levothyrox".

"Ces patients recevaient plusieurs traitements et souffraient pour la plupart de pathologies graves", affirme l'ANSM, ajoutant que "l'enquête se poursuit". L'ANSM précise "qu'aucun lien n'est établi avec le Levothyrox".

@ebdolejournal Les signalements de décès et de cas graves font systématiquement l'objet d'une vigilance particulière de l'ANSM. Le "lien avec le Levothyrox n'est pas établi", indiquait d'ailleurs le rapport.

Et les résultats devraient être connus et présentés en présence des associations de patients et des professionnels de santé fin janvier 2018.