Lundi, 20 Novembre, 2017

Son frère, Robert, est à son tour accusé d'harcèlement sexuel — Harvey Weinstein

Bob Weinstein frère de Harvey accusé de harcèlement sexuel à son tour Bob Weinstein et son frère Harvey Plus
Max Fresnel | 19 Octobre, 2017, 00:22

Lundi, le syndicat américain des producteurs (PGA), l'une des plus puissantes instances de Hollywood, a affirmé avoir engagé une procédure d'expulsion à l'encontre de Harvey Weinstein, l'un de ses membres éminents.

Dans les colonnes de Variety, Amanda Segel accuse le co-fondateur de la Weinstein Company de harcèlement sexuel.

Pourtant Amanda Segel explique que ce harcèlement a duré environ trois mois, lors du tournage de la série "The Mist".

"Si vous dîtes 'non' à un rendez-vous galant, la personne devrait passer à autre chose". Il ne voulait pas d'amitié, il voulait plus que ça. Il est également précisé que "pour rien au monde Bob Weinstein [ne serait] coupable d'harcèlement sexuel".

Les affaires de la famille Weinstein n'ont manifestement pas fini de s'effondrer. Le producteur aurait multiplié les réflexions inappropriées, avant de l'inviter à dîner, puis lui aurait proposé de la rejoindre dans sa chambre.

Cependant, celui-ci va peut-être devoir reprendre la parole, puisque la comédienne Jaime King a elle aussi accusé Bob Weinstein de l'avoir menacée après qu'elle a refusé de poser sur la couverture de Maxim en 2014, au moment de la sortie du second Sin City.

A lire aussi:Et là Harvey Weinstein me dit: "Penses-tu qu'elle est baisable"?

"Il nie toute allégation selon laquelle il s'est comporté de manière inappropriée au dîner ou après". Les faits se sont déroulés à partir de l'été 2016 et ne se sont arrêtés que lorsque Amanda Segel a menacé par la voix de son avocat de quitter son poste, si Robert Weinstein n'arrêtait pas de la contacter. "L'article de Variety à propos de Bob Weinstein est parsemée d'affirmations fausses et trompeuses de la part de Mme Segel, et nous avons les e-mails pour le prouver", avance-t-il, "mais même si vous choisissez de croire à cette histoire, il n'y a pas un seul geste déplacé, ni même une demande de contact physique ".

De son côté, l'avocat du producteur a nié les allégations de la cinéaste.