Lundi, 20 Novembre, 2017

L'interdiction du glyphosate, votée aujourd'hui, est soutenue par 1,3 millions d'Européens

Cédric Faimali  GFA Cédric Faimali GFA
Marie-Paule Arceneaux | 25 Octobre, 2017, 00:49

La Commission européenne a revu à la baisse ce mardi sa proposition de renouvellement de la licence du glyphosate dans l'Union européenne, et proposera une durée entre cinq et sept ans pour sa prochaine autorisation, a annoncé le porte-parole de l'institution lors d'une conférence de presse à Strasbourg. Jusqu'ici, la Commission proposait de renouveler l'autorisation pour dix ans.

Le représentant demandera donc si une prolongation comprise entre 5 et 7 ans pourrait trouver grâce aux yeux des pays européens.

Le Parlement européen a voté, mardi 24 octobre, une résolution non contraignante demandant la disparition du glyphosate dans l'Union européenne (UE) d'ici à 2022.

La licence pour l'utilisation du glyphosate sur le territoire de l'UE arrive a expiration à la fin de l'année et l'UE doit décider si elle la renouvelle ou non.

La résolution, adoptée par les eurodéputés à 355 voix pour et 204 contre (et 111 abstentions), n'est toutefois pas contraignante.

Quant à la soit disant innocuité du glyphosate avancée par l'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA), et qui justifierait selon elle le renouvellement de l'utilisation de cet herbicide, le journal le Guardian a révélé qu'elle reposait en fait sur une étude de Monsanto que l'EFSA a repris à son compte.

La Commission est également sous pression de la société civile. Des ONG, Greenpeace en tête, mènent depuis de longs mois une campagne intensive à Bruxelles contre la substance.

Pour le glyphosate, l'herbicide le plus utilisé en Europe bien que jugé cancérogène probable par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et son producteur Monsanto, c'est peut-être le début de la fin... ou pas.