Lundi, 23 Octobre, 2017

Les États-Unis se préparent à l'arrivée de Nate — Ouragan

Prochain article						 Article précédent					
	Pin	 Le Mexique a déjà validé son ticket pour la Russie. AFP							Whatsapp			Twitter			Facebook			Commentaires 0 Prochain article Article précédent Pin Le Mexique a déjà validé son ticket pour la Russie. AFP Whatsapp Twitter Facebook Commentaires 0
Manon Joubert | 08 Octobre, 2017, 00:47

Le Costa Rica, le Nicaragua et le Honduras, les pays les plus durement touchés, commençaient à évaluer les dégâts alors que les pluies semblaient céder le pas.

Selon les données du Centre national américain des ouragans, à Miami, Nate se déplace en direction nord-ouest à une vitesse de 43 km/h, on s'attend à ce qu'il passe au sud-est de la Louisiane et qu'il atteigne la côte américaine au Mississippi ou en Alabama en soirée samedi.

Au Mexique, le gouverneur de l'Etat de Quintana Roo, qui comprend la région touristique de Cancun, avait suspendu les cours dans les écoles dès vendredi après-midi, Carlos Joaquin demandant à la population de "ne pas baisser la garde" car, même si Nate ne devrait pas atteindre le territoire mexicain, elle pourrait provoquer de fortes pluies. "Nous anticipons son impact", a déclaré le gouverneur de la Louisiane, John Bel Edwards, qui a déclaré l'état d'urgence.

Au Nicaragua, la tempête a frappé après que deux semaines de pluie pratiquement ininterrompue eurent fait déborder les rivières et gorgé les sols d'eau. Avant de recevoir le Honduras, le Costa Rica est deuxième du groupe Concacaf à deux journées de la fin des qualifications, avec 6 points d'avance sur le 4e, les Etats-Unis. Les compagnies pétrolières ont commencé à évacuer le personnel des plates-formes du golfe du Mexique, dont la production a baissé d'environ 15%, selon le département de l'Intérieur.

Et ce bilan n'est que provisoire.

Sous la violence de la tempête, des villages entiers étaient coupés du monde vendredi matin, dans plusieurs pays de la région. Plus de 5.000 personnes ont dû abandonner leurs maisons sous la menace des glissements de terrain, a annoncé le directeur des services d'urgence, Ivan Brenes.

Au Nicaragua, au moins 11 personnes sont mortes, sept autres sont portées disparues et des milliers ont du évacuer leur maison à cause des inondations, d'après ce qu'a déclaré le vice-président du pays, Rosario Murillo. La police costaricienne a précisé que parmi les victimes figure une fillette de trois ans emportée par une coulée de boue. "Cette situation est trompeuse car il va pleuvoir ce week-end et les sols sont saturés, donc les glissements de terrain sont possibles", a-t-il prévenu.