Lundi, 23 Octobre, 2017

Les autorités catalanes ont fait part d'une déloyauté inadmissible — Le roi d'Espagne

Près de 850 personnes ont été blessées par les forces de l'ordre qui ont fait usage de matraques et de balles en caoutchouc pour s'opposer à la tenue du scrutin selon le bilan communiqué par le gouvernement régional Référendum en Catalogne: le roi d'Espagne attaque durement les dirigeants catalans dans une rare allocution
Manon Joubert | 05 Octobre, 2017, 00:32

Mardi soir, le roi Felipe VI s'est engagé à défendre "l'unité" du pays, tout en fustigeant "la déloyauté" des responsables catalans.

Les leaders indépendantistes de la Catalogne ont réitéré mercredi leur volonté de proclamer leur indépendance dans les prochains jours.

Les électeurs devaient répondre à la question suivante: "Voulez-vous que la Catalogne devienne un Etat indépendant sous forme de République?".

La Catalogne pourrait déclarer son indépendance lundi, lors d'une session parlementaire convoquée par les dirigeants séparatistes de cette région après un référendum d'autodétermination interdit par Madrid, a déclaré mercredi à l'AFP une source au sein du gouvernement régional.

Pour le séparatiste, "ce serait une erreur qui changerait tout", si le gouvernement d'Espagne venait à prendre le contrôle de l'administration de la région catalogne.

Ses mots intervenaient juste après un discours très ferme qu'a tenu le roi Felipe VI, à l'égard des dirigeants indépendantistes de la Catalogne. Ces autorités ont méprisé les sentiments de solidarité qui ont uni et uniront l'ensemble des Espagnols, et par leur conduite irresponsable, elles sont susceptibles de mettre en péril la stabilité économique et sociale de la Catalogne et de toute l'Espagne.

"Il est grand temps de dialoguer, de parler, de trouver une voie en dehors de l'impasse et de travailler conformément à l'ordre constitutionnel espagnol", a plaidé M. Timmermans. Son discours cinglant n'a en revanche pas relevé la violence dont ont fait usage la police nationale et la garde civile contre les manifestants dimanche.

D'après les résultats provisoires, le oui à l'indépendance l'a emporté avec 90% des votants dans ce scrutin sans liste électorale et sans observateurs.