Lundi, 23 Octobre, 2017

Le siège du laboratoire Merck perquisitionné — Levothyrox

Image d'illustration Image d'illustration
Marie-Paule Arceneaux | 04 Octobre, 2017, 00:33

Ce laboratoire est le fabricant du Levothyrox, un traitement soignant la thyroïde, dont la nouvelle formule est accusée par de nombreux plaignants d'avoir des effets secondaires néfastes.

Cette enquête a été ouverte après le dépôt de plaintes de 62 patients traités avec le Levothyrox, utilisé pour les troubles de la thyroïde. "L'entreprise a confirmé que la perquisition était en cours à son siège lyonnais, assurant que celle-ci était " attendue " et que le laboratoire y collaborait " activement ". "Toutefois, nous ne savions pas que la perquisition aurait lieu ce jour", nous indique Merck. Il ajoute qu'aucune audition ou garde à vue n'est prévue pour l'heure. Crampes, maux de tête, vertiges, perte de cheveux: les témoignages sur les effets indésirables de la nouvelle formule du Levothyrox, mise sur le marché français fin mars, se sont multipliés ces derniers mois, au point de devenir un enjeu sanitaire majeur pour le gouvernement. L'ancienne formule du médicament a été remise en vente ce lundi et disponible sur présentation d'une ordonnance postérieure au 14 septembre.