Mercredi, 13 Décembre, 2017

Le roi d'Arabie saoudite pour la première fois en visite en Russie

Le roi d'Arabie saoudite va se rendre en Russie pour parler de coopération Le Roi Salmane à Moscou: Diplomatie et or noir…
Manon Joubert | 07 Octobre, 2017, 00:21

"La Russie a abandonné sa défiance historique envers l'Opep pour assumer de facto la coprésidence de l'accord cette année", a noté Helima Croft, analyste chez RBC Markets.

De son côté, le président russe Vladimir Poutine s'était rendu en 2007 pour la première fois en Arabie saoudite, proche alliée des Etats-Unis. "Nous sommes reconnaissants pour le royaume en traditionnel attention à la russie des pèlerins qui visitent l'Arabie saoudite dans la saison du hadj ". Le roi Salmane ben Abdelaziz Al Saoud a pour sa part souligné que les relations russo-saoudiennes " se caractérisent par une convergence d'opinions sur de nombreux problèmes régionaux et internationaux, ajoutant: Nous aspirons à poursuivre la coopération positive qui unit nos pays afin d'atteindre la stabilité sur les marchés pétroliers internationaux, ce qui favorisera la croissance économique mondiale". "Nous attendons le roi en visite le 5 octobre", a indiqué M. Ouchakov, sans donner plus de détails.

Le conflit au Yémen constitue un autre dossier litigieux entre les deux pays: Moscou s'emploie à acheminer de l'aide humanitaire dans ce pays ravagé par trois ans de guerre et des informations font état de la volonté de la Russie de créer une base militaire sur le sol yéménite.

La visite devrait se prolonger ce vendredi par une rencontre entre le monarque saoudien et le Premier ministre russe Dmitri Medvedev.

"[Ces accords avec la Russie] devront jouer le rôle primordial dans la croissance et le développement de l'armée et de l'industrie militaire dans l'Arabie Saoudite", a déclaré la SAMI dans un communiqué cité par Arab News.

La visite du roi Salmane intervient à un mois d'une nouvelle réunion de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), dont l'Arabie saoudite est le chef de file, et où doit être discutée la prolongation des réductions de production, ayant stimulé les prix de l'or noir.