Vendredi, 15 Décembre, 2017

Le producteur Harvey Weinstein accusé de harcèlement, d'attouchements et de viols — Hollywood

Harvey Weinstein a été renvoyé dimanche de sa propre entreprise qu'il avait mise sur pied avec son frère Bob en 2005 Harvey Weinstein a été renvoyé dimanche de sa propre entreprise qu'il avait mise sur pied avec son frère Bob en 2005
Max Fresnel | 12 Octobre, 2017, 00:21

"C'est comme jouer dans un film de Walt Disney", lui aurait alors lancé Harvey Weinstein.

Depuis les révélations du New York Times, beaucoup dénoncent publiquement l'omerta qui aurait régné durant plusieurs décennies autour du comportement d'Harvey Weinstein, largement connu à Hollywood.

Le producteur de Pulp Fiction ou encore Scream a été accusé par le New York Times d'avoir étouffé huit allégations de harcèlement sexuel à son encontre.

En premier lieu, l'actrice italienne Asia Argento qui dévoile d'avoir été victime d'un viol. Tout a commencé en 1997 dans une chambre d'hôtel de la Côte d'Azur, lorsqu'elle a été contrainte de lui faire une fellation. L'actrice française Emma de Caunes a confié mardi 10 au New Yorker qu'elle aussi avait été victime de l'homme. L'actrice française détaille sa première rencontre lors d'un défilé de mode avec le réalisateur. Quelques instants plus tard, l'acteur serait ressorti de la pièce nu, le sexe en érection. Selon elle, Weinstein en aurait alors profité pour s'éclipser dans la salle de bain, prenant le soin de laisser la porte ouverte. "Mais je ne voulais pas lui montrer que j'avais peur parce que je sentais que plus j'étais effrayée, plus il était excité" poursuit-elle, disant s'être sentie comme "un animal sauvage face à un chasseur". Des témoins ont également raconté que certains des cadres et assistants du producteur avaient aidé à trouver des agents et des rôles à des actrices "contrariées". C'est alors le producteur qui a paniqué, poursuit-elle. Dans les heures qui ont suivi la scène, le producteur aurait appelé la comédienne à plusieurs reprises, offrant à celle-ci des cadeaux et lui répétant que rien ne s'était passé.

Aujourd'hui, l'affaire est en train de mettre le petit monde d'Hollywood à feu et a sang. En 1996, Judith Godrèche a 24 ans quand elle rencontre Harvey Wenstein à Cannes. Elle a 24 ans et représente le film "Ridicule" qui fait l'ouverture de la Quinzaine. Elle croit parler promo mais il lui aurait parlé massage.

Une fois sortie de la chambre, Emma de Caunes explique s'être rendue sur le tournage de l'émission télévisée sur lequel elle était attendue. Le mari d'alors de cette dernière, qui n'était autre que Brad Pitt, a d'ailleurs assuré au New York Times que cela s'était bien produit et qu'il était à l'époque allé rencontrer Weinstein pour s'expliquer avec lui. L'actrice l'a repoussée et s'est enfuie. Ainsi, Gwyneth Paltrow, Angelina Jolie, Rosanna Arquette, ont toutes les trois rapporté avoir repoussé les avances insistantes de cet homme puissant. Sallie Hofmeister précise également: " M. Weinstein a également confirmé qu'il n'y avait jamais eu de représailles contre des femmes qui avaient refusé ses avances ".

Le problème, toutefois, dépasse Harvey Weinstein, dit-elle.

Démocrate de toujours et soutien de longue date du parti, le producteur Harvey Weinstein avait participé au financement de la campagne de la candidate Hillary Clinton.