Vendredi, 15 Décembre, 2017

Le Général Bassolé bénéficie d'une liberté provisoire — Burkina-Faso

Djibril Bassolé en liberté provisoire Burkina Faso NEWS Ouaga
Manon Joubert | 12 Octobre, 2017, 00:23

Le général de gendarmerie Djibril Bassolet détenu depuis deux ans à la maison d'arrêt et de correction des armées (MACA), a été libéré dans la soirée de ce mardi 10 octobre 2017.

Pour la défense, c'est déjà une première victoire d'obtenir la libération provisoire de l'ancien ministre des Affaires étrangères de Blaise Compaoré.

"Le gouvernement voudrait rassurer les populations que dans le respect strict de la séparation des pouvoirs, tous les moyens légaux seront mis en œuvre pour que les victimes de l'insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 et du putsch du 15 septembre 2015, puissent avoir une réparation par la tenue d'un procès dans les meilleurs délais ", a déclaré Réné Bagoro, selon ses propos transcrits dans le communiqué.

L'on se souvient qu'en Juillet dernier, le juge d'instruction, dans son ordonnance, avait abandonné la quasi totalité des charges qui pesaient contre le général Bassolé: attentat à la sûreté de l'État, association de malfaiteurs, meurtre, coups et blessures volontaires.

Il avait préconisé qu'il soit traduit devant un tribunal civil. Ces dernières semaines, les appels pour sa liberté se sont multipliés tant du côté de son parti la Nouvelle Alliance du Faso (NAFA) que des ressortissants de région. L'ancien chef de la diplomatie burkinabè avait été inculpé pour "trahison" dans l'affaire du putsch manqué de 2015.

Cette libération intervient à un moment où les partisans du général multiplient des manifestations pour demander la libération de leur champion.