Vendredi, 15 Décembre, 2017

La Russie a détruit ses dernières armes chimiques

La Russie détruit ses dernières armes chimiques
AFP
 Yuri KADOBNOV La Russie détruit ses dernières armes chimiques AFP Yuri KADOBNOV
Manon Joubert | 01 Octobre, 2017, 02:11

La Russie compte cinq installations dédiées à la destruction d'armes chimiques.

" Nous sommes bien partis pour respecter l'objectif que nous nous sommes imposés de destruction totale d'ici fin 2023", a indiqué à l'AFP un porte-parole du Pentagone.

Il a reconnu que l'échéance avait été repoussée au cours des années. Ce sujet a déclaré le président de la fédération de RUSSIE, Vladimir Poutine, lors d'une téléconférence avec le village Кизнер en Oudmourtie, où éliminé la dernière arme chimique russe des stocks.

" Ils ont déjà reporté trois fois la date de la destruction, y compris sous prétexte d'un manque de budget ce qui, franchement, semble étrange mais bon... Mais bon, nous nous attendons à ce que les États-Unis et les autres pays vont répondre à tous leurs engagements pris dans le cadre des accords internationaux", a conclu le président russe. "Les États-Unis ont apporté un milliard de dollars en assistance financière et technique ". "Nous sommes fiers d'avoir aidé les Russes à détruire leurs stocks d'armes chimiques ".

Vladimir Poutine a en particulier mis l'accent sur le caractère historique de l'événement en soulignant que la Russie avait hérité de l'Union soviétique son "énorme arsenal" d'armes chimiques.

L'agence onusienne supervise les efforts mondiaux pour détruire les armes chimiques en vertu de la Convention sur l'interdiction de la mise au point, de la fabrication, du stockage et de l'emploi des armes chimiques et sur leur destruction, qui est entrée en vigueur en 1997. Selon l'OIAC, 96% des armes déclarées par les pays signataires ont été détruites sous sa supervision.