Lundi, 11 Décembre, 2017

La N-VA n'a "sûrement pas" invité M. Puigdemont à Bruxelles

Pau à son stand près de Cathédrale Sainte-Croix dans le quartier gothique Pau à son stand près de Cathédrale Sainte-Croix dans le quartier gothique | Baptiste Langlois OUEST FRANCE
Manon Joubert | 31 Octobre, 2017, 00:32

L'avocat belge Paul Bekaert a fait savoir à Reuters qu'il avait pris le président destitué de Catalogne Carles Puigdemont comme client. L'information, révélée par la presse, a été confirmée par le ministre espagnol de l'Intérieur. Carles Puigdemont et ses acolytes avaient-ils peur de ne pas pouvoir monter dans l'avion depuis Barcelone?

Selon la télévision espagnole La Sexta, le groupe se serait rendu dans la capitale européenne pour s'entretenir avec des représentants de la N-VA, le parti indépendantiste flamand. La Belgique pourrait offrir l'asile au dirigeant séparatiste catalan Carles Puigdemont, a laissé entendre le secrétaire d'Etat belge à l'Asile et à la Migration Theo Francken, un scénario démenti par le Premier ministre belge Charles Michel.

Un membre du gouvernement catalan destitué a assuré lundi qu'il continuait à exercer ses responsabilités en postant une photo de lui dans son bureau, en dépit de la mise sous tutelle de la Catalogne par Madrid après à la déclaration d'indépendance de son parlement. "Ce qui les intéressait aujourd'hui, c'est que Puigdemont ne se trouve pas dans les locaux du palais de la généralité", explique le quotidien.