Lundi, 20 Novembre, 2017

Jean-Claude Gaudin hurle sur un journaliste après une question sensible

Pendant 12 ans 117 sénateurs de droite auraient détourné près de 8 millions d'euros d'argent public Pendant 12 ans 117 sénateurs de droite auraient détourné près de 8 millions d'euros d'argent public. Crédit: AFP BORIS HORVAT
Napoleon Lievremont | 15 Octobre, 2017, 00:08

Pour les besoins de l'enquête, un journaliste est allé interroger Jean-Claude Gaudin, maire de Marseille.

Selon les propos de deux témoins dans l'émission "Envoyé spécial" diffusée jeudi soir sur France 2, des élus de droite (UMP, RPR...) ont détourné des fonds publics pendant 12 ans. Le Point revient sur l'affaire ce vendredi. "[.] Je les rédigeais mais je ne les signais pas, je les faisais signer [au trésorier ou au président du groupe] et ensuite je les faisais expédier ou les remettais en personne", déclare Michel Talgorn, ancien chargé des comptes du groupe UMP mis en examen dans le cadre de cette affaire, dans le reportage.

Entre 2002 et 2014, l'Union républicaine du Sénat aurait détourné près de 8 millions d'euros via un montage sophistiqué qui aurait profité à 117 sénateurs.

Les sénateurs de droite auraient appelé ce procédé les "chocolats du Sénat". Il aurait pu toucher jusqu'à 20.000 euros certaines années. "Mais c'est un scandale monsieur!", s'emporte-t-il alors.

"Avant peut-être il y avait des habitudes, je les ai de toute manière quand j'étais président de groupe [UMP au Sénat] arrêtées", commence-t-il avant d'exploser, quand le journaliste l'interroge sur les chèques qu'il auraient perçus: "Mais qu'est-ce que vous venez me dire là?" "Je leur ai dit 'ça finira mal', acquiesce Thual. Allez merci". Sous les cris d'encouragement de militants présents autour de lui, l'ancien sénateur part alors, avant de se retourner une dernière fois et de lancer, l'oeil noir: "non mais quelle audace!".