Lundi, 20 Novembre, 2017

Concurrence : TARKETT va provisionner 15 millions d'euros supplémentaires

Plus de 300 millions d'amende pour le cartel des fabricants de sol
Napoleon Lievremont | 21 Octobre, 2017, 01:25

L'Autorité de la concurrence a sévi. Après les lessiviers et les producteurs de yaourt, c " est au tour des fabricants de revêtements de sol de se voir infliger une amende qui atteint 302 millions d'euros. Cet accord portait sur les sols en PVC et linoléums destinés aux logements de particuliers, via des enseignes comme Mr Bricolage, Bricorama ou Castorama, ou à des entreprises du BTP pour des travaux dans des collectivités (écoles, hôpitaux.). Les trois sociétés sanctionnées détiennent une part de marché combinée d'environ 65% dans la distribution grand public et de 85% auprès des professionnels du bâtiment.

Parmi les griefs retenus figurent également l'échange par les trois acteurs d'informations confidentielles précises sur leur activité leur permettant d'ajuster leur politique commerciale, ainsi que la signature d'un pacte de non concurrence concernant la communication sur les performances environnementales de leurs produits.

Tarkett, le français Gerflor et le suisse Forbo Sarlino se sont réunis régulièrement de 2001 à 2011 afin de fixer des prix minimum et s'entendre sur les hausses tarifaires pratiquées, a indiqué le régulateur.

Politique de recrutement, gestion de la relation clients étaient aussi au menu des réunions secrètes dans des hôtels à Paris ou en province.

Troisième élément remarquable de cette décision: son montant, largement lié à la durée du cartel qui s'est étalé, sous certains aspects, sur 23 ans.

Pour la première fois, Tarkett, pour 165 millions, Forbo pour 75 et Gerflor pour 62 ont accepté une transaction pour solder leurs errements passés, une possibilité qui n'a été ouverte que par la loi Macron il y a deux ans. Des pratiques condamnées par l'Autorité de la concurrence, qui a pris en compte " leur caractère massif" et leur durée.

"Ni les entreprises, ni le syndicat n'ont contesté les faits", ajoute le gendarme de la concurrence. Tarkett avait déjà provisionné cet été 150 millions dans le cadre de ce dossier, ce qui l'a fait plonger dans le rouge pour l'exercice en cours. " Le groupe comptabilisera une charge additionnelle de 15 millions d'euros au quatrième trimestre.