Dimanche, 19 Novembre, 2017

Au moins 137 morts et 300 blessés dans l'attentat de Mogadiscio — Somalie

Un attentat à la voiture piégée à Mogadiscio en Somalie le samedi 14 octobre fait au moins 20 morts Un attentat à la voiture piégée à Mogadiscio en Somalie le samedi 14 octobre fait au moins 20 morts
Manon Joubert | 16 Octobre, 2017, 00:35

Le nombre de personnes tuées dans les deux explosions de Mogadiscio le 14 octobre s'élève au moins à 230 personnes, selon un bilan donné par Associated Press d'après des sources policières et médicales locales. Le dernier bilan s'établit à 85 morts, ont annoncé les autorités somaliennes dimanche.

Les shebab ont juré la perte du fragile gouvernement central somalien, soutenu par la communauté internationale et par les 22.000 hommes de la force de l'Union africaine (Amisom). Il pourrait s'alourdir au fil des heures.

Le président Mohamed Abdullahi Mohamed (photo) a désigné les terroristes shebabs comme responsables de ce massacre: "C'est une attaque horrible, menée par les shebabs sur des civils, qui ne visait pas des responsables gouvernementaux somaliens spécifiques". La déflagration a endommagé plusieurs édifices et mis le feu à des dizaines de véhicules.

L'explosion, tout d'abord, d'un camion garé devant un hôtel dans le quartier K5, un secteur très fréquenté de la capitale qui abrite bâtiments officiels, hôtels et restaurants, a fait des dizaines de morts et quelque 200 blessés, dont 100 souffrant de blessures graves. Les images envoyées par les agences montrent un paysage de destruction effroyable. Ce quartier du centre de la capitale est très animé, comportant de nombreux hôtels et commerces.

Le président Farmajo a décrété un deuil national de trois jours, après cette attentat considéré par les Somaliens comme le pire de l'histoire de leur pays.

Au carrefour PK5, là où le camion piégé a explosé.

Ce double attentat, parmi les plus meurtriers en Somalie ces dernières années, n'a pas été revendiqué, mais porte la marque des islamistes du groupe Al Chaabab, qui multiplient ce genre d'attaques depuis des mois à Mogadiscio.