Lundi, 23 Octobre, 2017

Attentat de Marseille : Gérard Collomb limoge le préfet du Rhône

Attaque de Marseille. Collomb reconnait que des Attaque de Marseille. Collomb reconnait que des"dysfonctionnements ont conduit à la remise en liberté de l'assaillant. | Reuters
Manon Joubert | 11 Octobre, 2017, 00:19

Interpellé pour un vol classé sans suite dans un centre commercial lyonnais le vendredi 29 septembre, Ahmed Hanachi, un Tunisien en situation irrégulière, avait été remis en liberté le lendemain, avant d'assassiner deux cousines le 1er octobre à Marseille.

Evoquant les résultats de l'enquête administrative lancée après l'attentat qui a coûté la vie à deux jeunes filles la semaine dernière à Marseille, le porte-parole du gouvernement, Christophe Castaner, n'a pas mâché ses mots. L'équipe de la préfecture du Rhône "sera profondément renouvelée dès demain", a-t-il lancé. L'annonce fracassante de Castaner tranche avec les paroles plus mesurées du ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, qui détaillait au même moment, depuis la place Beauvau le contenu de l'enquête de l'Inspection générale de l'administration. "La préfecture du Rhône devra, dans les plus brefs délais, apporter les mesures correctrices aux manques qui se sont fait jour (...) C'est pourquoi j'ai décidé de confier une importante tâche de réorganisation à une équipe préfectorale profondément renouvelée", a poursuivi le ministre de l'Intérieur. Le préfet du Rhône, Henri-Michel Comet, sera lui aussi remplacé.

Ayant pris connaissance du dossier vers 14H00, l'agent de permanence, "considérant qu'aucune mesure ne pourrait être prise avant 16H00, heure à laquelle se terminait la permanence, en raison de la participation du sous-préfet à une cérémonie officielle (.), a pris la décision de mettre fin à la procédure sans avertir préalablement le sous-préfet, parce qu'il ne se sentait pas autorisé à le déranger", selon le rapport.