Dimanche, 19 Novembre, 2017

Uber n'a plus le droit d'exercer à Londres

Uber est arrivé à Londres Uber est arrivé à Londres en Toby Melville Reuters
Napoleon Lievremont | 23 Septembre, 2017, 00:46

La régie des transports de Londres ne renouvellera pas la licence d'exploitation d'Uber, pour des raisons essentiellement liées à la sécurité des Londoniens dans un contexte de menace terroriste.

Uber Londres n'est tout simplement pas apte à détenir une licence d'exploitation de chauffeurs privés.

La licence actuelle expire à la fin de ce mois-ci, et ne sera donc pas renouvelée pour Uber. Cest le cas notamment à Londres, où les syndicats, des parlementaires et les conducteurs de taxis traditionnels dénoncent, entre autres, les conditions de travail des chauffeurs d'Uber. Selon Uber, 3,5 millions de Londoniens utilisent son application et 40 000 chauffeurs circulent à travers la capitale britannique -souvent en emploi d'appoint, pour améliorer leurs revenus.

Plus de détails à venir. "Toutes les entreprises présentes à Londres doivent respecter les règles et adhérer aux normes les plus élevées que nous attendons de leur part, particulièrement lorsqu'il s'agit de la sécurité des clients", a dit Sadiq Khan.

"Uber, de son côté, dénonce la décision de lautorité des transports de Londres et le soutien du maire de la ville". C'est aux Britanniques bien entendu de décider mais je pense qu'Uber est une très bonne invention. Le maire de Londres lui, a approuver cette décision. Nous avons lintention de contester cela immédiatement devant les tribunaux.

Le régulateur a estimé que "l'approche et la conduite d'Uber démontrent un manque de responsabilité d'entreprise",notamment concernant une série de délits passibles de poursuites criminelles. "Reuters" and the Reuters Logo are trademarks of Thomson Reuters and its affiliated companies.